Caractères communs :
Espèces à lait blanc, immuable, ne changeant pas de couleur à l'air ou sur le mouchoir.
divisées en 4 groupes 
1. Lactaires à chapeau blanc ou blanc crème 
2. Lactaires à chapeau barbu 
3. Lactaires à chapeau roux
4. Lactaires à chapeau visqueux 


Retour Lactaires

lactaire lait.jpg

1. Lactaires à chapeau blanc ou blanc crème : 
 Lactarius vellereus (Lactaire velouté), Lactarius piperatus (Lactaire poivré),  Lactarius pergamenus (Lactaire parcheminé), Lactarius controversus (Lactaire des peupliers), ...




Lactarius vellereus (Lactaire velouté)
La plus grosse des espèces de lactaires (jusqu'à 25 cm de diamètre). Chapeau blanc puis ochracé, velouté. Lames trés espacées. Pied court. Lait blanc abondant, ne réagissant pas à la potasse. Odeur faible et saveur âcre. 
Sous feuillus. Commun. Non comestible.

On distingue Lactarius bertillonii (Lactaire fruité) réagissant en jaune orangé à la potasse. Trés commun sous conifères.


lactarius vellereus.jpg

Lactarius piperatus (Lactaire poivré)
Chapeau plat puis creusé, blanchâtre puis ochracé. sec à marge fine. Lames trés serrées, blanches à crème, adnées puis décurrentes. Pied long, blanc à crème. Lait blanc, immuable, même à la potasse. Odeur faible et saveur âcre.
Espèce précoce, sous feuillus. Commun. Non comestible.

lactarius piperatus.jpg

Lactarius piperatus (Lactaire poivré), vue sur les lames trés serrées devenant crème orangé.
[ Photo mystère N° 61 ]

lactarius piperatus lames.jpg

-Lactarius glaucescens (Lactaire verdissant) se differencie de Lactarius piperatus par une réaction jaune orangé à la potasse et des lames un peu moins serrées. Chair trés piquante. Peu commun. Non comestible.

lactarius piperatus2.jpg

On distingue Lactarius pergamenus (Lactaire parcheminé), à lait blanc puis lentement verdâtre à l'air, orange à la potasse.

Lactarius bertillonii et lactarius glaucescens: vue sur les différences de l'hyménium.
lactarius bertillonii_glaucescens 19.jpg

Lactarius controversus (Lactaire des peupliers)
[Photo mystère N°3]
Grosse espèce (jusqu'à 20 cm de diamètre), à chapeau un peu visqueux, blanchâtre puis rose. Lames serrées, roses. Chair à lait blanc, immuable à la potasse. 

lactarius controversus 15.jpg


Odeur nulle et saveur âcre.
Espèce typique des bords de rivière, sous peupliers. Peu commun. Non comestible.

lactarius controversus 19.jpg

Lactarius controversus (Lactaire des peupliers)
Grosse poussée sous peupliers au bord de la Sénouire à Lavaudieu 43 le 5 novembre 2019.

lactarius controversus 19.jpg
Vue sur les Lactaires des peupliers parmi les feuilles de peupliers, le 5 novembre 2019. 
lactarius controversus 191.jpg

2. Lactaires à chapeau barbu : 
Lactarius torminosus (Lactaire à toison), Lactarius pubescens (Lactaire pubescent), Lactarius mairei (Lactaire à poils ras), ...

Lactarius torminosus (Lactaire à toison)
Chapeau plat, déprimé au centre, à marge enroulée, rose orangé à zones concentriques plus foncées, velu à bord barbu. 
Lames peu décurrentes, fines et serrées, de couleur crème à crème-rosâtre. Pied rosé mais plus pâle que le chapeau, non scrobiculé.
Odeur fruitée et saveur trés âcre.
Bois de feuillus, sous bouleaux. Commun. Toxique. Ne pas confondre avec le Lactaire délicieux, voir page des lactaires à lait orangé ou rouge : ici

lactarius torminosus 14.jpg

Lactarius pubescens (Lactaire pubescent),
espèce plus petite et plus pâle que L. torminosus, à chapeau non zoné. 
Sous bouleaux et sol argilo-calcaire. Peu commun. Toxique.

lactarius pubescens.jpg

 - Lactarius mairei (Lactaire à poils ras)
Chapeau plat, déprimé au centre, à marge enroulée, roux orangé à zones concentriques atténuées, barbu à marge laineuse. 
Lames peu décurrentes, fines et serrées, de couleur crème à crème-rosâtre. Pied crème rosé, non scrobiculé.
Odeur fruitée et saveur trés âcre.
Sous les chênes pubescents et sol calcaire en plaine. Peu commun. Non comestible.

lactarius mairei 14.jpg

Vue sur la marge du chapeau trés barbue, laineuse de Lactarius mairei
[ Photo mystère N° 42 ]

lactarius mairei 141.jpg

3. Lactaires à chapeau roux : 
Lactarius acerrimus (Lactaire à lames interveinées), Lactarius atlanticus (Lactaire des chênes verts), Lactarius aurantiofulvus (Lactaire fauve orangé), Lactarius camphoratus (Lactaire camphré)Lactarius fulvissimus (Lactaire fauve), Lactarius mitissimus (Lactaire très doux), Lactarius porninsis (Lactaire des mélèzes),  Lactarius quietus (Lactaire à odeur de punaise), Lactarius rubrocinctus (Lactaire à ceinture rouge), Lactarius rufus (Lactaire roux), Lactarius sphagneti (Lactaire des sphaignes),   Lactarius subdulcis (Lactaire presque doux), Lactarius volemus (Lactaire à lait abondant), ...

Il existe d'autres espèces de lactaires à chapeau roux , mais à lait blanc jaunissant à l'air ; voir ici

- Lactariuss acerrimus (Lactaire à lames interveinées)
Chapeau jusqu'à 12 cm, gras, à bords ondulés, zoné. Lames typiquement fourchues, interveinées, surtout au niveau du pied. Pied court, non scrobiculé. Odeur fruitée, trés agréable et saveur fortement piquante.
Sous chênes pubescents et sol calcaire, bords de bois. Commun. Toxique

lactarius acerrimus3.jpg

Vue sur les lames interveinées, fourchues à nombreuses anastomoses de Lactarius acerrimus.
[Photo mystère N°34]

lactarius acerrimus lames.jpg

- Lactarius porninsis (Lactaire des mélèzes)
Lactaire roux orangé, gras, un peu zoné, facilement identifiable par son habitat. Odeur fruitée agréable, saveur douce.
Sous mélèzes uniquement. Peu commun. Non comestible.
Non signalé en Auvergne. Photo Alpes 2014.

lactarius porninsis 14.jpg

- Larix decidua (Mélèze d'Europe) voir aussi : les bolets associés aux mélèzes.

mélèze fleur  femelle.jpg

- Lactarius aurantiofulvus (Lactaire fauve orangé) 
Lactaire roux orangé, gras, non zoné, peut faire penser à l'espèce précédente, mais habitat différent. Odeur faible, saveur à peine âcre.
Fréquent sous épicéas de montagne, mais aussi pins mélés de plaine. Non comestible.

lactarius aurantiofulvus 182.jpg

- Lactarius mitissimus (Lactaire trés doux)
Lactaire roux orangé, sec, non zoné. Odeur faible, saveur douce.
Sous bois mixtes. Peu commun. Non comestible.

lactarius mitissimus.jpg

- Lactarius atlanticus (Lactaire des chênes verts)
Chapeau roux orangé à marge festonnée, sec, non zoné, peut faire penser à l'espèce précédente, mais habitat différent. Odeur peu agréable, saveur douce. Lait peu abondant. Au pied des chênes verts. Non comestible.

lactarius atlanticus 21.jpg


- Lactarius fulvissimus (Lactaire fauve) 
Chapeau gras, brillant, fauve. Pied clair puis concolore et brun rouge vers le bas. Odeur de caoutchouc, saveur douce.
Sous feuillus. Commun. Non comestible.

lactarius fulvissimus.jpg

- Lactarius rubrocinctus (Lactaire à ceinture rouge) 
Chapeau mat, brun clair palissant à partir du bord. Pied solide, avec une zone brun rougeâtre au sommet. Odeur faible, saveur un peu amère. Sous les hêtres. Peu commun. Non comestible.

lactarius rubrocinctus.jpg

- Lactarius sphagneti (Lactaire des sphaignes) 
Chapeau brillant puis mat, brun soutenu palissant à partir du bord, marge striée. Lait abondant, immuable sur la chair, mais jaunissant peu et trés lentement sur le mouchoir.
Odeur faible, saveur douce. Sphaignes. Peu commun. Non comestible.

lactarius sphagneti 18.jpg

Lactarius sphagneti plus clairs dans son milieu naturel.

lactarius sphagneti 2.jpg

- Lactarius camphoratus (Lactaire  à odeur de chicorée) 
Espèce de taille petite à moyenne, entièrement brun sombre, puis vineux, à odeur forte (surtout en séchant) de chicorée ou Bouillon KUB. 
Sur vieilles souches moussues de conifères. Fréquent. Non comestible.

lactarius camphoratus 14.jpg

- Lactarius subdulcis (Lactaire  presque doux) 
Chapeau mat, beige chamois à reflets rosâtres, marge souvent crénelée. Odeur nette de caoutchouc, de baudruche (ballon gonflable), saveur amère.
Sous les hêtres. Commun. Non comestible.

lactarius subdulcis.jpg

- Lactarius rufus (Lactaire roux) 
Chapeau sec, velouté, mamelonné. Pied concolore au chapeau, blanc au sommet. Odeur faible, saveur trés piquante.
Sous pins et épicéas. Trés commun. Non comestible.

lactarius rufus2.jpg


Groupe de Lactarius rufus (Lactaire roux) à chapeau givré.
Sous épicéas de montagne. 

lactarius rufus 17.jpg

- Lactarius quietus (Lactaire tranquille)
Espèce robuste à chapeau brun rougeâtre, givré, zoné. Pied concolore puis brun vineux vers le bas. Odeur particulière, typique, désagréable de punaise, de "buanderie, linge mouillé". Saveur peu âcre.

lactarius quietus 15.jpg


Vue sur les scrobicules (fossettes) plus sombres du chapeau givré.
Sous chênes et pins. Trés commun. Non comestible.

lactarius quietus 14.jpg

- Lactarius volemus (Lactaire à lait abondant, Vachotte)
[ Photo mystère N° 68 ]
Chapeau brun orangé, mat, finement velouté. Lames plus claires mais pied concolore au chapeau. Réaction de la chair, vert foncé au sulfate de fer.

lactarius volemus.jpg

Lait blanc, immuable, trés abondant d'ou son nom aussi de Vachotte.
Odeur désagréable, de crustacés, de hareng, rappelant Russula xerampelina. Saveur douce. Espèce précoce des feuillus. Assez commun. Non comestible.

lactarius volemus 141.jpg
lactarium volemus 21.JPG

4. Lactaires à chapeau visqueux :
Lactarius pallidus
 (Lactaire pâle), Lactarius hysginus (Lactaire cireux), Lactarius roseozonatus (Lactaire zoné de rose), Lactarius trivialis (Lactaire trivial), Lactarius pyrogalus (Lactaire à lait brûlant), Lactarius circellatus (Lactaire cerclé), ....

- Lactarius pallidus (lactaire pâle)
Espèce entièrement crème rosâtre, plus ou moins visqueux. Pied trapu, creux. Chair douce puis un peu âcre. Odeur agréable, fruitée.

lactarius pallidus2.jpg


Sous hêtres en automne. Peu commun. Non comestible.

lactarius pallidus 14.jpg

Lactarius hysginus (= L. curtus) (Lactaire cireux)
Chapeau trés visqueux, glutineux, beige rosé plus ou moins zoné, palissant. Pied rosâtre, scrobiculé. 

lactarius hysginus.jpg


Odeur agréable, Saveur trés âcre.  Peu commun. Non comestible. 
Sous les épicéas de montagne, sur terrain humide voire sphaigneux.

lactarius hysginus 14.jpg

Lactarius trivialis (Lactaire trivial)
Espèce visqueuse pouvant devenir assez grosse, à chapeau charnu jusqu'à 15 cm, violet, gris bleuté chez les jeunes puis méconnaissable, de couleur beige rosé. Pied blanchâtre, creux. 

lactarius trvialis.jpg


Odeur fruitée, agréable, Saveur trés piquante.
Lait abonadnt, virant au jaune orangé à la potasse.
Sous épicéas, bouleaux des zones humides. Trés commun dans le Livradois 63.

lactarius trivialis 14.jpg

Lactarius roseozonatus (Lactaire zoné de rose)
Chapeau gras puis sec, épais à marge flexueuse, zoné, de couleur gris rosé. Pied concolore, lisse et pointu. Chair jaune vif  à la potasse. Odeur agréable. Saveur trés âcre. 

lactarius roseozonatus 17.jpg

Sous épicéas de montagne. Peu commun. Non comestible.
Vue sur les lames espacées, ocre orangé, parfois anastomosées.
lactarius roseozonatus lames.jpg

Lactarius pyrogalus (Lactaire à lait brûlant)
Chapeau creux, presque sec, peu charnu, beige ochracé. Pied concolore. Lames ocre orangé, espacées. Odeur nulle. Saveur brûlante. Odeur faible. Saveur trés piquante.

lactarius pyrogalus 18.jpg


Lait blanc, abondant, virant au jaune à la potasse.
Uniquement sous les noisetiers. Commun. Non comestible.

lactarius pyrogalus2.jpg