Les hygrophores (environ 200 espèces) sont des champignons à chapeau lisse, sec ou gras voire visqueux et des lames épaisses, espacées, cireuses. Sporée blanche.
Ils peuvent être divisés en deux grands groupes : les espèces mycorhiziennes poussant dans les bois et forêts et les espèces saprophytes poussant dans les prés et prairies naturelles.


1. Principales espèces associées aux arbres (mycorhiziennes)  du genre Hygrophorus :

Hygrophorus agathosmus (Hygrophore à odeur agréable), Hygrophorus arbustivus (Hygrophore des arbustes), Hygrophorus capreolarius (hygrophre des chevreuils), Hygrophorus chrysodon (Hygrophore à dents jaunes), Hygrophorus cossus (Hygrophore à odeurs de chenille), Hygrophorus eburneus (Hygrophore blanc d'ivoire), Hygrophorus fagi (Hygrophore du hêtre), Hygrophorus hypothejus (Hygrophore à lames jaune soufre), Hygrophorus latitabundus (Hygrophore limace), Hygrophorus marzuolus (Hyrophore de mars), Hygrophorus nemoreus (Hygrophore des bois), Hygrophorus penarius (Hygrophore de l'office), Hygrophorus persoonii (Hygrophore bicolore), Hygrophorus pudorinus (Hygrophore pudibond), Hygrophorus pustulatus (Hygrophore pustuleux), Hygrophorus russula (Hygrophore russule, vinassier) ...

- Hygrophorus marzuolus (Hygrophore de mars) est une espèce printanière, comestible, réputée pour la consistance de sa chair. Chapeau épais, charnu pouvant atteindre 12cm de diamètre, un peu gras au toucher, de couleur claire au début puis devenant gris noirâtre à noir à la fin. Lames décurrentes, épaisses, espacées, blanches à reflets gris. Pied concolore, épais. Odeur nulle.
On le trouve en montagne sous les résineux, bien caché dans la mousse, mais aussi sous les feuilles dans les bois de hêtres.
Pas rare, mais peu abondant, de fin février à avril. Très bon comestible. Voir
recette.
​​​​Grâce à sa période d'apparition (printemps), il ne peux être confondu avec aucune autre espèce de champignon.

hygrophorus marzuolus3-01.jpg
hygrophorus marzuolus 20.jpg

Lames grises en vieillissant, parfois à reflets bleutés.

hygrophorus marzuolus 16.jpg

-Hygrophorus penarioides (Hygrophore de l'office)
Espèce moyenne à grande, un peu grasse au toucher. Uniquement sous chênes. Odeur faible. Peu commun. Comestible.

hygrophorus penarioides 2.jpg


Lames décurrentes, espacées, blanches à crème.

hygrophorus penarioides.jpg

-Hygrophorus penarius (= H. fagi) (Hygrophore du hêtre)
Espèce voisine à la précédente mais présente uniquement sous hêtres. Odeur faible. Peu commun. 

hygrophorus penarius 20.jpg


Hêtraie du Sancy 63

hêtraie.jpg

-Hygrophorus eburneus (Hygrophore blanc d'ivoire)
Espèce très visqueuse à odeur agréable, fruitée. Peu commun. Non comestible. Sous hêtres.

hygrophorus eburneus.jpg

-Hygrophorus cossus (Hygrophore à odeur de chenille)
Espèce très visqueuse à odeur forte et désagréable, identique à celle de la chenille d'un papillon de nuit du genre Cossus. Commun. Non comestible. Sous chênes.

hygrophorus cossus.jpg

-Hygrophorus lindtneri (Hygrophore de Lindtner)
Espèce très visqueuse à odeur nulle. Lames décurrentes. Rare. Non comestible. Sous feuillus.

Hygrophorus lindtneri.jpg

-Hygrophorus chrysodon (Hygrophore à dents jaunes)
Espèce peu visqueuse, jaunissante, à odeur faible. Peu commun. Non comestible. Sous feuillus calcaires.

hygrophorus chrysodon.jpg


Chapeau blanc à flocons jaune vif, recouvert de gouttelettes au bord, ainsi qu'au sommet du pied.

hygrophorus chrysodon2.jpg

-Hygrophorus agathosmus (Hygrophore à odeur agréable)
Espèce peu visqueuse à odeur typique d'amande amère. Commun. Non comestible. Sous conifères.

hygrophorus agatosmus2.jpg

-Hygrophorus pustulatus (Hygrophore pustuleux)
Semblable à l'espèce précédente mais odeur nulle. Peu commun. Non comestible. Sous conifères.

hygrophorus pustulatus2.jpg

-Hygrophorus latitabundus (Hygrophore limace)
Grosse espèce très visqueuse, gluante, à odeur nulle. Peu commun. Comestible. Sous pins calcaires.

hygrophorus latitabundus4.jpg

-Hygrophorus persoonii (Hygrophore bicolore)
Espèce très visqueuse, gluante, à odeur nulle. Peu commun. Non comestible. Sous chênes calcaires.

hygrophorus persoonii 15.jpg

-Hygrophorus pudorinus (Hygrophore pudibond)
Grande espèce visqueuse à odeur de résine peu agréable. Commun. Non comestible. Sous conifères de montagne. 

hygrophorus pudorinus 2.jpg



hygrophorus pudorinus 1.jpg

Sous hêtres, voir Hygrophorus poetarum (Hygrophore des poètes), espèce voisine mais peu visqueuse, à odeur fruitée. (pas de photo)

-Hygrophorus nemoreus (Hygrophore des bois)
Espèce peu visqueuse à revêtement fibrilleux, à odeur de farine. Peu commun. Comestible. Sous chênes.

hygrophorus nemoreus 14.jpg

-Hygrophorus arbustivus (Hygrophore des arbustes)
Espèce peu visqueuse à revêtement fibrilleux, vergeté, à odeur nulle. Peu commun. Non comestible. Sous chênes, sol calcaire.
Photo de la var. querceterum qui diffère du type par son chapeau de couleur uniforme (non discolore).

hygrophorus arbustivus.jpg

-Hygrophorus russula (Hygrophore russule, Vinassier)
Grosse et belle espèce peu visqueuse, blanche puis vite rouge vineux, à odeur faible, agréable. Peu commun. Comestible, mais un peu amer. Sous feuillus.

hygrophorus russula.jpg

-Hygrophorus capreolarius (Hygrophore des chevreuils)
Espèce peu visqueuse à odeur nulle, entièrement brun vineux. Rare. Non comestible. Sous conifères de montagne.

hygrophorus capreolarius 14.jpg

-Hygrophorus hypothejus (Hygrophore à lames jaune soufre)
Espèce visqueuse, à revêtement très brillant, à odeur nulle. Commun, tardif. Non comestible. Sous pins.

hygrophorus hypothejus 16.jpg



hygrophorus hypothejus 14.jpg
hygrophorus pudorinus.jpg
hygrophorus chrysodon.jpg
hygrophorus personii.jpg

[ Photo mystère N° 48 ]

hygrophorus russula 2.jpg


2. Principales espèces des lieux ouverts (saprophytes)  des genres Hygrocybe, Gliophorus, Cuphophyllus, Neohygrocybe, Porpolomopsis, ... :


Porpolomopsis calyptriformis (Hygrocybe en capuchon), Hygrocybe chlorophana (Hygrocybe jaune soufre), Hygrocybe coccinea (Hygrocybe cochenille), Hygrocybe conica (Hygrocybe conique), Cuphophyllus fornicatus (Hygrocybe à pied cintré), Neohygrocybe ingrata (Hygrocybe à odeur désagréable), Hygrocybe konradii (Hygrocybe de Konrad), Cuphophyllus pratensis (Hygrocybe des près), Hygrocybe pseudoconica (Hygrocybe noircissant), Gliophorus psittacina (Hygrocybe perroquet), Hygrocybe punicea (Hygrocybe ponceau), Hygrocybe quieta (Hygrocybe tranquille), Hygrocybe reidii (Hygrocybe de Reid), Hygrocybe spadicea (Hygrocybe brun de datte), Cuphophyllus virgineus (Hygrophore blanc de neige), ...


Les hygrophores des lieux ouverts sont des petites espèces, généralement très colorées. Le revêtement est sec, gras ou très visqueux. Ils poussent dans les prés et les prairies naturelles non amendées. Espèces sensibles aux engrais azotés comme certains entolomes, elles sont en voie de raréfaction.
Le type d'insertion des lames est un caractère important pour la détermination de l'espèce.

hygrocybe 14.jpg

-Porpolomopsis calyptriformis (Hygrophore en capuchon)
Seule espèce du genre en Europe, impossible à confondre.
Dans les prairies anciennes non amendées. Devenue très rare. Non comestible. 

hygrocybe calyptraeformis.jpg



hygrocybe calyptriformis 2.jpg

-Hygrocybe chlorophana (Hygrophore jaune soufré)
Espèce très visqueuse à odeur nulle. Chapeau jaune, parfois orangé. Lames échancrées.

hygrocybe chlorophana 19.jpg


Commun dans les prés et les prairies non amendées. Non comestible. 

hygrocybe chlorophana 14.jpg

-Hygrocybe glutinipes (Hygrophore à pied visqueux)
Petite espèce très visqueuse à odeur nulle. Chapeau jaune, parfois orangé. Lames adnées. Peu commun, dans les prés et les prairies non amendées. Non comestible. 

hygrocybe glutinipes 10.jpg

-Hygrocybe Konradii (Hygrophore de Konrad)
Espèce très visqueuse à odeur nulle. Chapeau jaune, parfois orangé. Lames adnées à échancrées. Rare, dans les prés et les prairies non amendées, sur sol calcaire.  Printemps, été. Non comestible. 

hygrocybe konradii 18.jpg

-Hygrocybe quieta (Hygrophore tranquille)
Espèce non visqueuse à odeur particulière, typique, désagréable de punaise, de "buanderie, linge mouillé", comme Lactarius quietus. Chapeau jaune, parfois orangé. Lames saumonées, échancrées. Peu commun, dans les bois de chênes et taillis. Non comestible. 

hygrocybe quieta.jpg

-Hygrocybe conica (Hygrophore conique)
Espèce peu visqueuse à odeur nulle. Chapeau jaune, parfois orangé puis noircissant entièrement, ainsi que le pied. Commun. dans les prés et prairies. Toxique

hygrocybe conica 2.jpg

-Hygrocybe pseudoconica (Hygrophore noircissant)
Espèce peu visqueuse à sèche, plus grosse que la précédente. chapeau jaune orangé, fibrilleux, puis noircissant entièrement, ainsi que le pied. Peu commun. Dans les prés et les bois. Toxique.

hygrocybe pseudoconica.jpg

-Hygrocybe punicea (Hygrophore ponceau)
Espèce moyenne, charnue, un peu lubrifiée, à odeur nulle. Chapeau rouge puis palissant en jaune orangé. Comestible. Peu commun, dans les prés et les prairies non amendées, sur sol calcaire.

hygrocybe punicea 14.jpg


Lames échancrées, plus ou moins jaune orangé à arêtes pâles. Chair blanche.

hygrocybe punicea 17.jpg
hygrocybe punicea3 _2_.jpg

-Hygrocybe coccinea (Hygrophore cocciné)
Espèce faisant penser à la précédente mais plus petite, friable, visqueuse, à odeur nulle. Chapeau rouge puis palissant en jaune orangé. Odeur nulle.

hygrocybe coccinea.jpg


Lames adnées, plus ou moins jaune orangé à arêtes pâles. Chair jaune à rougeâtre.  Non comestible. Commun, dans les prés et les prairies non amendées.

hygrocybe coccinea 19.jpg

-Hygrocybe reidii (Hygrophore de Reid)
Espèce voisine à Hygrocybe coccinea mais odeur nette de miel, surtout en séchant. Peu commun. Dans les prés et les prairies non amendées. Non comestible.

hygrocybe reae.jpg

-Hygrocybe coccineocrenata (Hygrophore à marge crénelée)
Très petite espèce à bord crénelé. Lames décurrentes. Odeur nulle. Peu commun. Dans les sphaignes. Non comestible.

Hygrocybe coccineocrenata 19.jpg

-Gliophorus psittacina (Hygrophore perroquet)
Petite espèce très visqueuse, friable, à odeur nulle. Chapeau vert foncé puis palissant en jaune ou orangé. Pied jaune, vert au sommet. Odeur nulle.

Hygrocybe psittacina 10.jpg


Lames vert jaune, échancrées. Non comestible. Peu commun. Dans les prés et les prairies non amendées.
[ Photo mystère N° 76 ]

hygrocybe psittacina 14.jpg

-Hygrocybe spadicea (Hygrophore brun de datte)
Petite espèce non visqueuse mais lubrifiée à sèche, à odeur nulle. Chapeau brun jaune et lames jaunes. Non comestible. Rare. Dans les prés et bords de routes.

hygrocybe spadicea.jpg

-Neohygrocybe ingrata (Hygrophore à odeur désagréable)
Petite espèce non visqueuse, à odeur forte d'eau de javel. Chapeau fibrilleux, brun. Pied concolore. Non comestible. Rare. Dans les prés et les prairies non amendées.

hygrocybe ingrata 14.jpg

-Cuphophyllus pratensis (Hygrophore des prés)
Espèce moyenne, charnue, un peu gras au toucher, à pied robuste. odeur nulle, ne pas confondre avec Hygrophorus nemoreus ↑ à odeur de farine.

hygrocybe pratensis 14.jpg


Lames décurrentes, plus pâles que le chapeau. Comestible. Commun. Dans les prés et les prairies non amendées.

hygrocybe pratensis 141.jpg

-Cuphophyllus fornicatus (Hygrophore voûté)
Petite espèce à revêtement glabre ou fibrilleux à odeur nulle. Rare. Dans les prés et les prairies non amendées. Non comestible.

hygrocybe fornicata.jpg


Lames échancrées. Peut faire penser à Cuphophyllus berkeleyi mais celui-çi possède des lames fortement décurrentes.

hygrocybe fornicata 2.jpg

-Cuphophyllus virgineus (Hygrophore blanc de neige)
Petite espèce, à peine lubrifiée, blanche, hygrophane, à odeur nulle. 
Pied blanc parfois lavé de rose à la base.

cuphophyllus virgineus 2.jpg


Lames décurrentes. Très commun. Dans les prés et les prairies non amendées. Non comestible.

cuphophyllus virgineus.jpg
hygrocybe psittacina2.jpg
hygrocybe conica.jpg
hygrocybe coccinea 145.jpg
hygrocybe chlorophana3.jpg