Le terme "lépiote" regroupe une dizaine de Genres dont les plus connus des amateurs de champignons sont les grandes lépiotes comme la Lépiote élevée (ou Chevalier bagué).
Environ 180 espèces, possédant les caractères communs suivants:
Chapeau souvent mamelonné, sec, couvert d'écailles, de fibrilles, de mèches, de squames, ou lisse. Calotte discale.
Lames libres, blanches.
Sporée blanche
Pied facilement séparable du chapeau, base bulbeuse, muni d'anneau ou de guirlandes.
Chair blanche, parfois rosissante.
Habitat , feuillus et conifères, dans les clairières et en bordure de prés. Toutes saprophytes.
Comestibilité :  outre certaines grandes lépiotes comestibles, la plupart des lépiotes sont toxiques ou mortelles.


Principaux Genres :
-Lepiota : Lepiota subincarnata (Lépiote de Josserand), Lepiota clypeolaria (Lépiote en bouclier), Lepiota ochraceosulfurescens (Lépiote jaunissante),  Lepiota ignivolvata (Lépiote à base couleur de feu), Lepiota cristata (Lépiote crêtée), Lepiota oreadiformis (Lépiote des prés), Lepiota sublaevigata (Lépiote presque lisse), Lepiota magnispora (Lépiote à voile jaune). Lepiota castanea (Lépiote châtin), Lepiota felina (Lépiote féline), .....


-Macrolepiota : Macrolepiota excoriata (Lépiote excoriée), Macrolepiota fuliginosa (Lépiote fuligineuse), Macrolepiota mastoidea (Lépiote mamelonnée), Macrolepiota procera (Coulemelle), Macrolepiota konradii (Lépiote étoilée).

-Chlorophyllum :Chlorophyllum rhacodes (Lépiote déguenillée), Chlorophyllum brunneum (Lépiote des jardins).

Autres Genres :
Cystolepiota,  Leucoagaricus, Echinoderma, Chamaemyces
, Leucocoprinus.
Genre voisin à sporée et lames rouges ou verdâtre Melanophyllum
Genres voisins  à Lames adnées ou échancrées, contrairement aux Genres précédents à lames libres  
Cystoderma, Phaeolepiota, Squamanita.

- ​​​​​Lepiota subincarnata ( = L.  josserandii) (Lépiote de Josserand)
​​​​​​​Chapeau jusqu'à 5cm, garni de squames concentriques brun rose, plus concentrées au centre. Pied cotonneux sous une zone annulaire fugace.  Odeur fruitée, agréable. Commun partout dans les parcs et jardins ou bois mélés. Mortel.

lepiota bruneoincarnata.jpg


Il existe un petit groupe d'espèces d'allure voisine difficile à différencier sans le recours d'une monographie spécifique.
(BON M. - 1993 - DM Hors série N°3 LEPIOTACEAE).

lepiota helveola.jpg

- Lepiota clypeolaria (Lépiote en bouclier)
Espèce blanche, chapeau ornée de petites squames régulièrement réparties, brun ochracé sur fond blanc.  Odeur faible. Commun sous feuillus et conifères de montagne. Toxique.

lepiota clypeolaria sous conifères.jpg

- Lepiota ochraceosulfurescens (Lépiote jaunissante)
Trés voisine de l'espèce précédente mais chair jaunissante au grattage, surtout le pied. Odeur faible. Commun sous feuillus et conifères de montagne. Toxique.

lepiota ochraceosulfurescens.jpg

- Lepiota ignivolvata (Lépiote à base rouge)

lepiota ignivolvata.jpg
lepiota ignivolvata 16.jpg


lepiota ignivolvata 17.jpg

Espèce assez grande, jusqu'à 10 cm, se reconnaissant facilement par son bourrelet cotonneux, oblique, fauve orangé, au milieu du pied.
Le pied, subbulbeux, se tache de fauve orangé vif à la base en vieillissant (pas toujours évident).
Odeur forte de caoutchouc. Espèce commune sous feuillus et conifères sur sol riche. Toxique.



-Lepiota oreadiformis ( = Lepiota pratensis) (Lépiote des prés)
Chapeau beige ochracé plus sombre au disque. Pied floconneux blanc.  Odeur nulle. Dans les prés avec le Marasme des Oréades dont la ressemblance peut être trompeuse lors du ramassage rapide de ce dernier. Peu commun. Toxique.

lepiota oreadiformis.jpg

-Marasmius oreades (Marasme des Oréades)
Attention, espèce abondamment ramassée, peut être confondue avec la lépiote précédente, surtout à l'état jeune.
Comparer la couleur, l'espacement et l'insertion des lames. Comestible.

marasmius oreades.jpg

- Lepiota cristata (Lépiote crêtée)

Petite espèce, jusqu'à 4cm, reconnaissable surtout à son odeur forte de caoutchouc ou de scléroderme. Assez commun partout. Toxique.

lepiota cristata.jpg




lepiota cristata 18.jpg

- Lepiota magnispora (= L. ventriosospora) (Lépiote à voile jaune)
Espèce (jusqu'à 5cm) bien caractérisée par sa couleur fauve orangé. le pied est garni d'un voile jaune, parfois orangé,  formant un ensemble de flocons et guirlandes, plus concentrés vers la base. Odeur faible. Commun sous les épicéas et les pins. Toxique.

lepiota ventriospora.jpg
lepiota ventriosospora 18.jpg

- Lepiota sublaevigata (Lépiote presque lisse)
Petite espèce typique des pelouses sèches, thermophiles du Lembronnais 63. Odeur complexe, (fruité). Peu commun. Toxique.

lépiota sublaevigata.jpg

- Lepiota castanea (Lépiote chatâin)
Petite espèce, jusqu'à 4cm, bien caractérisée par un chapeau brun roux orangé bordé de blanc. Peu commun, sous conifères de montagne, parmi les aiguilles. Odeur agréable, pélargoniée. Toxique.

lepiota castanea.jpg

- Lepiota felina (Lépiote féline)
Petite espèce, jusqu'à 4cm, trés facile à déterminer par la couleur de son chapeau à squames brun noir sur fond blanc. Peu commun, sous conifères de montagne, parmi les aiguilles. Odeur agréable, pélargoniée. Toxique.

lepiota felina.jpg

_____________________________________________


- Cystolepiota  seminuda (Lépiote demi-nue)
Petite espèce (2cm) à chapeau blanc farineux et marge appendiculée.
Lames blanches. Pied blanc en haut, violacé rougeâtre en bas. Dans les taillis humides. Peu commun. Odeur faible. Toxique.

cystolepiota seminuda 17.jpg

- Cystolepiota bucknalii (Lépiote soufrée)
Petite espèce (2cm) à chapeau violet clair, farineux et marge appendiculée. Lames jaune citron pâle. Pied de la couleur du chapeau. Dans les taillis humides. Rare. Odeur soufrée forte rappelant Tricholoma sulfureum. Toxique.

cystolepiota bucknallii.jpg

- Cystolepiota pulverulenta (Lépiote pulvérulente)
Facile à reconnaître, cette petite lépiote est entièrement recouverte d'une poudre blanche qui colle au doigt. Odeur nulle. Taillis riches en matière organique. Rare. Toxique.

Leucoagaricus badhamii (Lépiote de Badham)
Facile à reconnaître, cette espèce fait partie d'un petit groupe de lépiotes à rougissemnt fort puis noircissement de la chair au toucher, et une réaction verte à l'ammoniaque. Odeur faible. Taillis de plaine sur sol sablonneux (bord d'Allier). Rare. Toxique.

pulverolepiota pulverula.jpg
leucoagaricus badhamii.jpg

Leucoagaricus leucothites (Lépiote pudique)
Ce leucoagaric fait bien sûr penser à un agaric blanc, mais il faut le retourner pour voir que les lames ne seront jamais brunes. Dans les prés, parfois abondant. Espèce donnée comme comestible, et parfois trés appréciée, mais à éviter à tout pris à cause, notamment,  de sa ressemblance avec l'Amanite phalloïde var. blanche, pouvant fréquenter les mêmes milieux.

- Leucagaricus cinerascens (Lépiote cendrée)
Espèce rare, voisin de la Lépiote pudique, mais couleur générale cendrée, jaunissant puis noir. Dans les parcs et jardins sur terres riches. Non comestible.

leucoagaricus leucothites.jpg
leucoagaricus cinerascens.jpg

-Echinoderma asperum  (Lépiote à lames fourchues)

Grande et robuste, jusqu'à 15cm, cette espèce à chapeau conique, puis étalé, garni de nombreuses écailles pyramidales et pointues est bien caractérisée. Lames très serrées, parfois fourchues au bord d'aprés la littérature. Pied garni d'un anneau ample, membranneux et persistant. Odeur forte de caoutchouc. 

echinoderma asperum.jpg


Vue sur les lames et les écailles du chapeau.
Dans les taillis et les parcs sur terrain lourd et riche.
Pas rare. Toxique.

echinoderma asperum 17.jpg

-Chamaemyces fracidus (Lépiote guttulée)

Espèce rare, visqueuse par temps humide. Chapeau mat, crème ochracé. Pied blanc ponctué de brun ochracé sous une zone annulaire peu marquée. Odeur nulle. Bord de bois sur sol calcaire.

chamaemyces fracidus  2.jpg


Vue sur l'insertion des lames, bizarement échancrées pour une lépiote.
Non comestible.

chamaemyces fracidus.jpg

______________________________________________

- Lepiota ignivolvata (lépiote à base rouge)
[Lames café au lait ou grisâtres sur les exemplaires âgés pouvant rappeler certaines " psalliotes " ] Bon M.

lepiota ignivolvata 14.jpg