Les lépistes sont de forme voisine des tricholomes, mais les lames sont adnées ou décurrentes et se détachent facilement du chapeau. Spores finement verruqueuses, non amyloïdes. Sporée rosâtre. Espèces plutôt tardives, saprophytes des prairies et des bois. Genre comprenant des espèces comestibles bien connues des amateurs de champignons, pas d'espèces toxiques.
On distingue aujourd'hui 2 Genres, Lepista à lames adnées comprenant le Pied-violet et Paralepista à lames décurrentes (appelé Clitocybe en français) comprenant le Clitocybe inversé.

Principales espèces :
Lepista saeva (Pied-violet), Lepista nuda (Pied-bleu), Lepista sordida (Lépiste sordide), Lepista densifolia (Lépiste à lames serrées), Lepista panaeola (Argouane des prairies), Paralepista gilva (Clitocybe jaunâtre), Paralepista inversa (Clitocybe inversé), Paralepista flaccida (Clitocybe inversé des feuillus), 

Lepista saeva ( = Rhodopaxillus personata = Rh. nudus)  (Pied violet, Tricholome sinistre)
Chapeau charnu, lisse, un peu gras, hygrophane de brun fonçé à beige clair. Lames beige facilement séparables. Pied  violet, améthyste, puis beige.

lepista saeva2.jpg
lepista saeva.jpg



Odeur aromatique, agréable. Saveur douce. Pousse en rond de sorcière dans les prés. Espèce tardive, commune, ne craint pas les premières gelées de fin octobre. Comestible réputé. Recette

lepista saeva3.jpg

- Lepista nuda (Pied-bleu)
Chapeau charnu, lisse, un peu gras, bleu violacé lilas, brunissant à partir du centre. Lames  concolores facilement séparables. Pied  concolore, pruineux. Odeur aromatique, agréable, de poudre lactée pour bébé.

lepista nuda 151.jpg


Saveur douce. Pousse en rond de sorcière dans les bois et taillis. Espèce tardive, commune, ne craint pas les premières gelées de fin octobre. Comestible peu réputé. Recette

lepista nuda 13.jpg

- Lepista sordida (Lépiste sordide, Petit Pied-bleu)
Espèce plus petite que les deux espèces précédentes, polychrome, (de nombreuses variétés existent). Lames et pied concolores. Odeur agréable, aromatique. saveur douce. Dans les parcs, les bois. Espèce commune. Comestible peu réputé.

lepista sordida 20.jpg


Forme sombre de Lepista sordida

lepista sordida.jpg

-  Lepista densifolia (Lépiste à lames serrées)
Espèce difficile à déterminer de prime abord, rappelant les clitocybes blancs. Chapeau blanc, beige, aspect glacé, pouvant atteindre 10 à 12cm. Lames blanches devenant crème rosé. Pied concolore. Odeur agréable de lépiste. Saveur douce. En troupe sous taillis de feuillus et conifères. Rare. Non comestible.

lepista densifolia.jpg

- Lepista panaeola ( = L. luscina) (Lépiste guttulée, Argouane des prairies)
​​​​​​​
[ Photo mystère N° 4 ]

Chapeau lisse, beige, guttulé au début. Lames et pied concolores. Odeur agréable, cyanique. Saveur douce. En cercle dans les prés. Peu commun. Comestible.

lepista panaeolus.jpg

lepista panaeolus 191.jpg

-Paralepista inversa (clitocybe inversé des conifères)
Chapeau brun orangé, en forme d'entonnoir, lisse et brillant à marge enroulée. Lames trés serrées, décurrentes, crème. Pied ochracé. Odeur faible. Saveur faible. Pousse en cercle sous conifères. Trés commun. Non comestible.
Ne pas confondre avec Clitocybe amoenolens (
Paralepistopsis amoenolens 2012) qui pousse dans les mêmes milieux, mais à odeur aromatique forte et toxique.

lepista inversa 18.jpg

-Paralepista flaccida (clitocybe inversé des feuillus)
Espèce voisine de la précédente mais chapeau soyeux et mat, et pousse sous feuillus. Peu commun. Non comestible.

lepista flaccida 15.jpg

- Paralepista gilva (Clitocybe jaunâtre)
Silhouette de clitocybe avec ses lames décurrentes,  mais facilement séparable de la chair. Chapeau crème ochracé recouvert de guttules foncées à marge enroulée. Odeur faible. Saveur douce ou un peu amère. Sous conifères. Peu commun. Non comestible.

lepista gilva 16.jpg