Les marasmes sont des champignons de petite taille peu charnus, à chair coriace, non putrescibles (contrairement aux collybies trés proches),  reviviscentes aprés séchage.
Chapeau mat, ridulé ou poilu. Lames adnées. Sporée blanche. Pied élastique, fibreux, tenace, ne cassant pas. 
Pendant des années, la limite entre les marasmes et les collybies a beaucoup varié. Depuis de nombreux genres ont été créés, mais les anciens noms français sont restés, ce qui fait qu'on retrouve, par exemple dans le genre Gymnopus, le nom français de marasme ou de collybie suivant les espèces. Ex : Gymnopus foetidus (Marasme fétide) ou Gymnopus androsaceus (Marasme androsace).
Un excellent comestible, le Marasme des Oréades (Marasmius oreades).
Quelques genres répertoriés à ce jour :  Crinipellis, Gymnopus, Marasmius, Marasmiellus, Mycetinis, Paragymnopus, ...

Espèces à odeur agréable ou inodore :
Marasmius bulliardii (Marasme de Bulliard), Marasmius cohaerens (Marasme à pied corné), Marasmius oreades (Marasme des oréades), Marasmius rotula (Marasme petite roue), Marasmius wynnei (Marasme globuleux), Marasmiellus raméalis (Marasme des rameaux), Crinipellis scabella (Marasme des chaumes), ...

Espèces à forte odeur d'ail ou de chou :
Mycetinis alliaceus (Marasme à odeur d'ail),  Mycetinis scorodonius (Marasme alliacé), Mycetinis querceus (Marasme du chêne), ...
Gymnopus brassicolens ( Marasme à odeur de chou), Gymnopus foetidus (Marasme fétide), Paragymnopus perforans (Marasme perforant), ...


Le genre Marasmius (~ 20 espèces) regroupe des champignons coriaces, reviviscents à lames libres ou collariées. Décomposeurs de feuilles et de tiges herbacées.
-Marasmius oreades 
Le Marasme des Oréades (ou Mousseron des prés) est une espèce bien connue des amateurs de champignons.
Chapeau lisse, un peu strié au bord, brun roussâtre devenant crème pâle par le sec, à marge souvent cannelée ou carrément crénelée.
Lames crèmes, échancrées, espacées. Pied tenace, se tordant sans rompre. Odeur agréable, de foin fraîchement coupé (coumarine). Pousse en rond de sorcière dans les prés et les pelouses, mais de plus en plus rare du fait de la pollution des sols.
Excellent comestible : voir recette 
Attention aux confusions possibles avec le Clitocybe blanchi poussant en compagnie du Marasme des Oréades, ainsi que la Lépiote des prés : voir tableau comparatif ci-dessous.

marasmius oreades.jpg
marasmius oreades.jpg

Marge du chapeau parfois fortement crénelée.

marasmius oreades10.jpg

Tableau comparatif :
Marasme des Oréades (M. oreades)
Chapeau lisse, beige puis crème pâle. Hygrophane. Lames pâles, espacées, échancrées. Sporée blanche. Pied ferme, lisse, trés coriace.
Odeur agréable. Dans les prés.
Comestible.👍

marasmius oreades 2.jpg


Clitocybe blanchi (Cl. dealbata)
Chapeau givré ou pruineux blanc. Non hygrophane. Lames ochracées, peu serrées, adnées. Sporée blanche. Pied blanc, filandreux.
Odeur faible, un peu farineuse. Dans les prés.
Toxique.👎

clitocybe dealbata.jpg


Lépiote des prés (L. oreadiformis = L. pratensis))
Chapeau lisse puis squames fines ocracées. Lames blanches, peu serréeslibres. Sporée blanche. Pied blanc, floconneux, pas d'anneau.
Odeur faible. Dans les prés.
Toxique.👎

lepiota oreadiformis.jpg

-Marasmius wynnei (Marasme globuleux)
Chapeau (⩽ 5cm) hémisphérique au début puis plat, gris à gris violacé. Lames espacées, blanches puis grises.

marasmius wynnei.jpg


Pied finement velouté, coriace, blanc puis brun noir à partir de la base. Odeur faible ou de Marasme des Oréades. En touffes dans les litières de feuilles, surtout hêtres. Peu commun. Non comestible.

marasmius wynnei 19.jpg

-Marasmius cohaerens (Marasme à pied corné)
Identique mais pied corné, lisse, brillant. Lames pâles et recouvertes de fins poils bruns visibles à la loupe.

-Marasmius bulliardii (Marasme de Bulliard)
Chapeau (⩽ 1,5cm) en forme de parachute, strié-cannelé, beige à centre noirâtre. Lames trés espacées, beiges, collariées, présence de quelques lamellules.

marasmius bulliardii


Pied fin, coriace, noir avec parfois des ramifications latérales. Odeur nulle. Commun, en troupes dans les litières de feuilles, surtout chênes. Non comestble.

marasmius bulliardii 2.jpg

-Marasmius rotula (Marasme petite roue)
Ressemble au Marasme de Bulliard mais chapeau blanc et lames collariées, sans lamellules. Sur bois de feuillus. Commun. Non comestible.

marasmius rotula 19.jpg


Vue sur le collarium au niveau de l'insertion des lames.
Le collarium est un manchon cylindrique au sommet du pied sur lequel sont fixées les lames. L'espace libre entre le collarium et le pied est nommé vallécule, on retrouve cette formation chez certaines espèces de morilles.

marasmius rotula collarium.jpg

les Marasmiellus (~ 11 espèces) sont de petites espèces tenaces, pâles, à chapeau sec. Lignicoles.

-Marasmiellus ramealis (Marasme des rameaux)
Chapeau (⩽ 1,5cm) vite plat, beige.
Pied floconneux, pâle en haut à ochracé puis noir à la base.

marasmiellus ramealis.jpg

Lames épaisses, espacées, parfois interveinées, adnées mais formant une surépaisseur au niveau de l'insertion.

Marasmiellus ramealis 18.jpg

-Marasmiellus candidus (Marasme blanc)
Espèce voisine à la précédente mais chapeau blanc, fripé. Lames très espacées, voire mal formées, très interveinées. Pied  pruineux, velouté, blanc puis brun, à base noire. Sur brindilles de feuillus. Commun. Non comestible.


En troupes nombreuses sur brindilles ou rameaux de feuillus et de conifères. Commun. Non comestible.

marasmiellus ramealis2.jpg

-Crinipellis scabella ( = Crinipellis stipitaria) (Marasme des chaumes)
Chapeau (⩽ 1,5cm), plat puis incurvé-déprimé, recouvert de longs poils roux formant diverses zones circulaires. Lames blanches, peu serrées.
Sur débris de graminées et autres plantes herbacées. Peu commun. Non comestible. Très facile à déterminer mais passant souvent inaperçu dans l'herbe.

crinipellis scabella.jpg

les Mycetinis (3 espèces) à odeur d'ail  sont de petites espèces poussant au sol parmi les débris ligneux et les litières de feuilles ou d'aiguilles. 

-Mycetinis alliaceus (Marasme à odeur d'ail)
Chapeau (⩽ 5cm), conique puis plat, beige ochracé, hygrophane. lames blanches. Pied très long par rapport au chapeau, tenace, rigide, entièrement velouté, brun noir.

marasmius alliaceus.jpg


Odeur forte d'ail. Sous hêtres. Très commun. Non comestible, saveur brûlante.

marasmius alliaceus 17.jpg

-Mycetinis querceus (Marasme du chêne)
Chapeau (⩽ 3cm), conique puis vite plat, beige ochracé, hygrophane, à marge crénelée, festonnée sur le tard. Lames beiges. Pied tenace, rigide, velouté, brun noir.

marasmius prasiosmus.jpg

 
Odeur forte d'ail. Dans la litière des feuilles de chênes. Peu commun. Non comestible, saveur brûlante.
Espèce longtemps connue sous le nom de Marasmius prasiosmus.

mycetinis querceus 19.jpg

-Mycetinis scorodonius (Marasme alliacé)
Espèce encore plus petite, à chapeau (⩽ 2cm) beige ochracé, hygrophane. Lames blanchâtres. Pied glabre, filiforme, brun rougeâtre puis brun noir. Odeur forte d'ail. Surtout sous conifères dans les débris ligneux et litères d'aiguilles. Peu commun. Non comestible.

marasmius scorodonius 20.jpg

Notons 3 espèces de  Gymnopus à odeur de chou, non putrescibles, beaucoup plus petites que les autres espèces du genre et placées dans les marasmes.  Il s'agit de Gymnopus foetidus (Marasme fétide), Gymnopus brassicolens (Marasme à odeur de chou), Gymnopus perforans (Marasme fétide). Voir les autres Gymnopus, à silhouette de collybie, à la page des collybies.

-Gymnopus foetidus (Marasme fétide)
Anciennement classée dans les Micromphale puis les  Marasmiellus, elle rejoint les Gymnopus en 2014.

marasmiellus foetidum.jpg


​​​​​​​Odeur désagréable de chou pourri. Greffé sur branches ou troncs de feuillus pourrissants. Commun. Non comestible.

gymnopus foetidus.jpg


On distingue Gymnopus brassicolens (Marasme à odeur de chou)  à chapeau moins strié, brun roux et lames plus serrées, odeur de chou pourri.

-Gymnopus perforans (Marasme perforant)
Anciennement classée dans les Marasmiellus, puis dans les Gymnopus, le genre est nommé Paragymnopus en 2019.
Petite espèce à chapeau beige ne dépassant pas 1,5cm, strié, papillé. Lames crème, espacées.

marasmiellus perforans.jpg


Pied crème noircissant à partir de la base, velouté, greffé sur les aiguilles de conifères. Odeur désagréable de chou pourri. Commun. Non comestible.

marasmiellus perforans 16.jpg


A distinguer de Gymnopus androsaceus (Marasme androsace) à pied entièrement noir, lisse, coriace et odeur nulle.


En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.