Les Omphales sont de petites espèces fragiles, colorées, à lames longuement décurrentes. Sporée blanche ou rose.
Ce terme de "Omphale", regroupe une dizaine de Genres. Poussent sur bois pourris, au sol, ou dans la mousse.
Note : Il existe d'autres omphales, particulières, en symbiose avec une algue verte (thalle vert en grannules) formant un lichen. Ce sont les Lichenomphalia, regroupant plusieures espèces peu communes à rares comme l'Omphale lichénisée ou Omphale des bruyères (Lichenomphalia umbellifera).

Principales espèces :
Chrysomphalina chrysophilla  (Omphale à lames jaunes), Chrysomphalina grossula (Omphale vert-jaune),
 Rikenella fibula (Omphale bibelot), Rikenella swartzii (Omphale de Swartz). Myxomphalia maura (Omphale des charbonnières), 
Arrhenia discorosea (Omphale à disque rose), ...

Chrysomphalina chrysophilla  (Omphale à lames jaunes)
Espèce de taille moyenne, convexe et ombiliquée, à chapeau et pied brun jaune. Lames jaune vif, décurrentes. Commun sur bois pourrissant, en montagne. Non comestible.

chrysomphalina chrysophylla2.jpg


Vue sur les lames, lamelles et lamellules nombreuses, fines, jaune vif.

chrysomphalina chrysophylla lames.jpg

Ne pas confondre :
Chrysomphalina chrysophilla  (Omphale à lames jaunes)
Chapeau parfois très foncé rappelant la Chanterelle en tube.  

Chrysomphalina chrysophylla.jpg


et Craterellus tubaeformis (Chanterelle en tube),
la plus connue des chanterelles, sous le nom de Girolle grise, elle est commune en montagne et trés recherchée des amateurs de champignons. L'hyménium est formé de plis épais, grisâtres, plus ou moins veinés, fourchus, contrairement à l'Omphale qui possède des lames fines, jaune vif.
Commun dans la mousse, en montagne. Comestible.

craterellus tubaeformis 141.jpg

Chrysomphalina grossula (Omphale vert-jaune)
Espèce de taille modeste, convexe et ombiliquée, à chapeau jaune verdâtre à jaune pâle. Lames jaune verdâtre puis blanches, très décurrentes. Pied concolore aux lames. Peu commun au sol sur bois de conifères pourrissant enterré, en montagne. Non comestible.

chrysomphalina grossula.jpg

Myxomphalia maura (Omphale des charbonnières)
Espèce atteignant 5cm de diamètre, à chapeau brun noir à brun clair,  hygrophane et ombiliqué, marge striée et enroulée, cuticule gélatineuse, élastique, séparable. Lames blanches, décurrentes. Stipe subconcolore au chapeau. Chair blanche à odeur de farine. Sur charbonnières et places à feu, conifères. Peu commun. Non comestible.

myxomphalia maura.jpg

Rikenella fibula (Omphale bibelot)
Petite espèce atteignant à peine 1cm à chapeau plat puis creusé, jaune orange vif, strié. Lames pâles, décurrentes. Pied concolore au chapeau. Odeur nulle. Commun dans la mousse des forêts. Non comestible.

rickenella fibula.jpg

Rikenella swartzii (Omphale de Swartz)
Espèce voisine à l'Omphale bibelot mais chapeau brun à centre noirâtre. 

photo : Jean-Manuel Martin
Rickenella swartzii.jpg

Arrhenia discorosea (Omphale à disque rose) Syn : Omphalina xylophila
Espèce atteignant 5cm de diamètre, à chapeau brun rose, puis noirâtre, hygrophane et ombiliqué au début. Lames roses, très décurrentes. Sporée rose. Stipe rose à base cotonneuse. Chair rosée à odeur agréable.
En plaine, sur bois mort de peuplier (Photo : Bord d'Allier). Très rare. Non comestible.

omphalina discorosea.jpg

En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.