Les armillaires (8 espèces en Europe) sont des champignons poussant en touffes sur souches de feuillus ou de conifères, ou isolées au sol sur bois enterré, ou isolées en tourbière à sphaignes.
Chapeau couvert entièrement ou partiellement de squames.

Pied fibrilleux blanchâtre à concolore au chapeau, possédant un anneau persistant, fugace ou nul.
Chair blanchâtre à odeur faible. Sporée blanche.

Espèces non comestibles, voire toxiques, pouvant provoquer des intoxications sévères. Ne pas consommer.
Attention aux confusions possible avec les pholiotes non comestibles poussant aux pied des arbres comme la Pholiote écailleuse (Pholiota squarrosa), et la Pholiote du peuplier (Agrocybe cylindracea) comestible.

Le mot Armillaria provient du latin "armilla" traduisible par collier, bracelet.
On sépare aujourd'hui les armillaires par le Genre Armillaria, composé de 6 espèces à anneau et le Genre Desarmillaria, composé de 2 espèces sans anneau.

Principales espèces : les espèces d'armillaires sont parfois difficiles à déterminer, prendre des exemplaires jeunes.
Armillaria cepistipes (Armillaire pied-bot), Armillaria gallica (Armillaire bulbeuse), Armillaria mellea (Armillaire couleur de miel)Armillaria ostoyae (Armillaire obscure)Desarmillaria tabescens (Armillaire sans anneau), Desarmillaria ectypa (Armillaire des tourbières).

-Armillaria cepistipes (Armillaire pied-bot). 
Cette photo présente une forme de l'espèce type, appelée Armillaria cepistipes f. pseudobulbosa. 
Chapeau bien strié sur un tier du rayon, mèches présentes uniquement sur la partie non striée, et plus concentrées au centre.
Pied bulbeux à base jaune, anneau déchiré, fugace.
Groupe serré sur souches pourries de conifères, en montagne.
Peu commun.

armillaria cepistipes 18.jpg

 -Armillaria gallica  (Armillaire bulbeuse),
Ressemble à l'espèce précédente mais pousse isolement, au sol.
Chapeau non strié, mèches jaunes au début puis brunes.
Pied bulbeux orné de guirlandes jaunes, anneau fugace.
Espèce peu commune, sous feuillus et conifères.


armillaria bulbosa 18.jpg

-Armillaria mellea (Armillaire couleur de miel),
L'Armillaire couleur de miel forme des touffes importantes, denses, sur souches et racines de feuillus (chênes,..).
Chapeau brun jaune olivâtre parsemé 
de fines mèches brunes, plus denses au centre puis disparaissant avec l'âge.
Pied long, fin, non bulbeux, orné d'un anneau jaune, membraneux, persistant.
Commun en plaine sous feuillus.
L'espèce Armillaria mellea est un dangereux parasite pour nos forêts, elle est responsable de la pourriture des parties vivantes du bois jusqu'à la mort de son hôte. On peut voir, sous l'écorce, de trés nombreux filaments noirs, épais, appelés rhizomorphes (ou cordons mycéliens) constituant un indice important de l'état de l'arbre.

armillaria mellea 15.jpg
armillaria mellea.jpg
armillaria mellea30.jpg
armillaria mellea20.jpg
rhyzomorphes d_ armillaires 20.jpg


C'est en décollant l'écorce d'un arbre mort que l'on découvre les rhizomorphes d' Armillaria mellea. Ici, un Peuplier noir tombé au sol. Ces cordons mycéliens, trés résistants aux agressions extérieures permettent au champignon de se propager.

-Armillaria ostoyae (Armillaire obscure),
L'Armillaire obscure forme des touffes trés importantes, denses, sur souches et racines de résineux.
Chapeau brun clair à brun foncé, recouvert de mèches brunes sombres sur toute la surface, bord longtemps garni de restes de voile blanc.
Pied long, non bulbeux, orné d'un anneau blanc, typiquement piqueté de mèches brunes à la périphérie, membraneux, persistant.
Trés commun en montagne sous résineux.

 (Armillaire obscure)

armillaria ostoyae2.jpg
armillaria ostoyae4.jpg

-Armillaria ostoyae (Armillaire obscure), au sol, sur racine entérrée de conifère.

armillaria ostoyae 14.jpg

-Desarmillaria tabescens (Armillaire sans anneau)
Espèce sans anneau poussant en touffe trés dense, cespiteuse.
Sous chênes. Rare. Photo, Bois de Randan 20/09/2011.

armillaria tabescens.jpg

-Desarmillaria ectypa (Armillaire des tourbières)
Pousse isolée dans les endroits trés humides parmi les sphaignes des tourbières. Peu commune.

armillaria ectypa 19.jpg