Les collybies sont des champignons saprophytes de taille petite ou moyenne, à chair molle, putrescibles (contrairement aux marasmes très proches),  à chapeau lisse, glabre. Lames adnées. Sporée blanche. Pied élastique, fibreux, tenace, ne cassant pas. 
Pendant des années, la limite entre les collybies et les marasmes a beaucoup varié. Depuis de nombreux genres ont été créés, mais les anciens noms français sont restés, ce qui fait qu'on retrouve, par exemple dans le genre Gymnopus, le nom français de collybie ou de marasme suivant les espèces. Ex : Gymnopus fusipes (Collybie à pied en fuseau) et Gymnopus foetidus (Marasme fétide).

Genres répertoriés à ce jour  : Asterophora, Baeospora ↓, Callistosporium, Clitocybula, Collybia ↓, Dendrocollybia, Flammulina ↓, Gymnopus ↓, Hydropus, Hymenopellis ↓, Macrocystidia, Megacollybia ↓, Mucidula ↓, Myochromella, Paraxerula, Pseudobaeospora, Rhodocollybia ↓, Saraganella, Sphagnurus, Strobilurus ↓, Tephrocybe, Xerula, ...

​​​​​​​↓ signifie que ces genres font l'objet d'une description plus bas dans la page.


Principales espèces :
Baeospora myosura (Collybie queue de souris), Collybia cookei (Collybie à sclérote jaune), Flammulina velutipes ( Collybie à pied velouté), Gymnopus aquosus (Collybie aqueuse), Gymnopus confluens (Collybie en touffes),  Gymnopus dryophilus (Collybie des chênes), Gymnopus erythropus (Collybie à pied rouge), Gymnopus fusipes (Collybie à pied en fuseau), Gymnopus hariolorum (Collybie des devins), 
Gymnopus luxurians (Collybie luxuriante), Gymnopus peronatus (Collybie guêtrée), Hymenopellis radicata (Collybie radicante), Megacollybia platyphylla (Collybie à lames larges), Mucidula mucida (Collybie visqueuse), Rhodocollybia butyracea (Collybie beurrée), Rhodocollybia distorta (Collybie tordue), Rhodocollybia maculata (Collybie maculée), Strobilurus esculentus ( Collybie des cônes d'épicéas), Strobilurus tenacellus (Collybie tenace), ...
Note : le genre Phaeocollybia (Phaeocollybie) regroupe des espèces à sporée rouille, à chapeau pointu, gras et pied radicant.


Genre Baeospora

Les Baeospora (2 espèces) sont de petits champignons à lames serrées, à spores lisses, courtes (3-4x2µm) amyloïdes.
La première espèce pousse sur les cônes de conifères tombés au sol (les Strobilurus ↓ à lames plus espacées et spores non amyloïdes poussent sur les cônes de conifères enterrés).
-Baeospora myosura (Collybie queue de souris)
Chapeau  brun, plus pâle au bord. Lames blanches à crème, serrées. Pied blanc, fortement pruineux sur toute sa longueur. Sur cônes (surtout de pins). Assez commun. Non comestible.

baeospora myosura 191.jpg
baeospora myosura 19.jpg

-La deuxième espèce Baeospora myriadophylla (Collybie à lames serrées), trés rare, pousse sur les vieux troncs pourris de conifères, les lames sont couleur lilas au début.


Genre Strobilurus

Les Strobilurus  (3 espèces) sont de petits champignons à lames non serrées, à spores lisses, (6x3µm) non amyloïdes,  poussant sur les cônes de conifères, comme  Baeospora myosura (Collybie queue de souris) ↑, à lames serrées et spores amyloïdes). 

-Strobilurus esculentus (Collybie des cônes d'épicéas)
Saveur douce. Sur cônes d'épicéas enterrés. Commun. Non comestible.

strobilurus esculentus10.jpg

On distingue Strobilurus stephanocystis (Collybie a cystides couronnées) à saveur douce aussi. Sur cônes de pins enterrés.

-Strobilurus tenacellus (Collybie tenace)
Saveur amère. Sur cônes de pins enterrés, en hiver et printemps, il faut parfois déterrer profondement le cône pour voir sa liaison avec le champignon. Trés commun. Non comestible.

strobilurus tenacellus 16.jpg

Genre Collybia

Le genre Collybia est réduit aujourd'hui à seulement 3 espèces. Espèces blanches, petites ( ≤ 2cm), saprophytes de vieux champignons en décomposition. Lames serrées, blanches. Pied grêle, issu d'un sclérote  jaune pâle chez Collybia cookei, brun rougeâtre chez Collybia tuberosa. La troisème espèce Collybia cirrhata ne possède pas de sclérote à la base.

-Collybia cookei (Collybie à sclérote jaune)

collybia cookei 16.jpg

collybia cookei 161.jpg

-Collybia tuberosa (Collybie à sclérote noir)

collybia tuberosa 18.jpg


Genre Flammulina
La Collybie à pied velouté
 (ou Flammuline à pied velouté) est un champignon hivernal ne craignant pas le gel et poussant en touffe dense sur les feuillus vivants ou morts.
Chapeau brun orangé, visqueux, collant, élastique, recouvert d'une pellicule facilement séparable. Lames blanches au début puis crème. Pied recouvert d'un velours pâle au sommet puis de plus en plus brun sombre vers la base. Chair pâle, brune dans le pied, douce ou plus ou moins amère. Odeur nulle. Comestible.

flammulina velutipes.jpg

On distingue plusieurs espèces voisines suivant l'hôte et les dimensions sporiques.


-Flammulina velutipes (Flammuline à pied velouté = Collybie à pied velouté) accroché à la base d'une souche de Genêt à balais ( Cytisus scoparius). le 28/11/2019

flammulina velutipes 191.jpg

-Flammulina elastica (Flammuline élastique) sur Saule marsault (Salix caprea) le 30/12/2017

flammulina elastica 17.jpg

-Flammulina populicola (Flammuline du peuplier) sur souche de Peuplier noir (Populus nigra) le 27/12/2003. Possédant un pied radicant profondement enfoncé dans le bois.

flammulina populicola.jpg

-Flammulina filiformis (Enokitake) 
 Espèce asiatique cultivée.

Photo wikipedia
Enokitake.jpg

Genre Gymnopus

Les Gymnopus (30 espèces) sont de taille moyenne à petite, à chapeau plutôt gras, à pied coriace, les lames sont sublibres. Saprophytes.

-Gymnopus dryophilus (Collybie des chênes)
Chapeau ( ≤ 6cm) lisse, mince, un peu strié, hygrophane, brun orangé pâlissant en beige puis crème à centre plus foncé. Lames blanches à crème, serrées. Pied concolore, grêle, uniforme. Odeur faible. En plaine sous feuillus. Trés commun.
De nombreuses espèces voisines existent, voir ↓.

collybia dryophila2.jpg

-Gymnopus ocior (Collybie ambrée)
Espèce voisine de Gymnopus dryophilus ↑, mais chapeau brun rouge foncé à brun ochracé. Pied ochracé à cordons mycéliens blancs. Odeur faible. Sous feuillus et conifères. Peu commun. Non comestible.

gymnopus ocior 20.jpg

-Gymnopus aquosus (Collybie aqueuse)
Espèce voisine de Gymnopus dryophilus ↑, mais pied bulbeux, strié à forte présence de cordons mycéliens blancs.

gymnopus aquosus.jpg


Odeur faible mais agréable. Dans les bois humides de feuillus, été-automne. Peu commun. Non comestible.

gymnopus aquosus 18.jpg

-Gymnopus erythropus (Collybie à pied rouge)
Chapeau ( ≤ 5cm) lisse, non strié, brun pâlissant en beige puis crème. Lames blanches, peu serrées.

collybia kuehneriana 20.jpg


Pied brun rouge, pâle en haut, compressé. Odeur faible. En touffe serrée sur débris lignieux. Peu commun. Non comestible.

gymnopus kuehneriana 01.jpg

-Gymnopus confluens (Collybie confluente, Collybie en touffe)
Chapeau ( ≤ 5cm) lisse, non strié, trés hygrophane, brun pâlissant en beige puis blanchâtre. Odeur agréable, fruitée. En touffe dense sur débris lignieux. Commun. Non comestible.

collybia confluens  _1_.jpg


Lames blanchâtres, très serrées, denticulées. Pied brun puis blanchâtre comme le chapeau, souvent comprimé ou sillonné longitudinalement et recouvert d'un velours gris.

gymnopus confluens 191.jpg

-Gymnopus hariolorum (Collybie des devins)
Chapeau ( ≤ 6cm) lisse, non strié, hygrophane, brun pâlissant en beige. Lames blanches, serrées. Pied trés poilu dans la partie inférieure. 

collybia hariolorum 18.jpg


Odeur désagréable de chou pourri. En touffe sur débris lignieux et de feuilles. Peu commun, précoce (photo 26/04/2018). Non comestible.

gymnopus hariolorum 20.jpg

-Gymnopus peronatus (Collybie guêtrée)
Chapeau ( ≤ 5cm) finement ridé radialement, jaune au début puis ochracé. Lames concolores, espacées.

collybia peronata2.jpg


Pied coriace, jaune à brun jaune, poilu à la base. Odeur caractéristique de vinaigre au froissement des lames. En groupe nombreux, sous feuillus (hêtres). Commun. Non comestible.

gymnopus peronatus 06.jpg

-Gymnopus luxurians ( = Marasmiellus luxurians) (Collybie luxuriante)
Chapeau ( ≤ 8cm) finement ridé radialement, très ondulé, se craquelant à partir du sommet, brun roux, plus clair à la marge. Lames blanches, serrées. Pied coriace, torsadé, concolore au chapeau. Odeur nulle.

collybia luxurians 14.jpg


En troupes serrées sur débrits ligneux (mulch), dans les parterres de fleurs  des parcs et jardins. Rare mais en voie d'expansion. Non comestible. (Photo : maison des espaces naturels, forêt de la Comté 63 le 1/08/2014).

gymnopus luxurians 14.jpg

-Gymnopus fusipes (Collybie à pied en fuseau)
Chapeau  ( ≤ 8cm) sec, brun ochracé vite taché de roux, cabossé puis crevassé. Lames blanches puis rouille, épaisses, espacées.

collybia fusipes 15.jpg


Pied crème à brun roux à partir de la base, coriace, pointu à radicant, sillonné et torsadé. Odeur faible mais agréable. En touffes serrées au pied des souches de chênes, estival. Très commun. Non comestible.

collybia fusipes2.jpg

Genre Megacollybia

Dans le genre Megacollybia on trouve 1 espèce :
-Megacollybia platyphylla (Collybie à lames larges)
Chapeau  ( ≤ 12cm) gris brun, radialement fibrilleux à lames blanches, très larges, adnées, espacées.

megacollybia platyphylla2.jpg

Ne pas confondre avec Pluteus cervinus (Plutée couleur de cerf) à sporée rose et lames libres.



Pied blanchâtre à gris brun, droit, fibrilleux, terminé par un important réseau de cordons mycéliens blancs. Odeur nulle. Au sol sur bois enfoui de feuillus ou de conifères. Très commun, précoce. Non comestible.

megacollybia platyphylla.jpg

Genre Mucidula

Le genre Mucidula est représenté par une seule espèce : Mucidula mucida, le genre Oudemansiella est abandonné pour cette espèce

-Mucidula mucida (Collybie visqueuse)
Magnifique espèce entièrement visqueuse à gluante, blanche à gris brunâtre. Lames espacées, blanc pur. Grandes spores non amyloïdes, sphériques (≃ 16µm ). 

Mucidula mucida.jpg


Pied strié, enflé à la base, muni d'un anneau membraneux persistant. Odeur faible, saveur douce. Isolé ou en touffes sur troncs ou branches tombées de hêtres. Peu commun. Non comestible.

Mucidula mucida 2.jpg

Genre Rhodocollybia

Les Rhodocollybia (5 espèces) sont des collybies assez grandes à pied épais, à lames ± serrées, à sporée crème rosâtre et spores dextrinoïdes.

-Rhodocollybia butyracea (Collybie beurrée)
Espèce charnue  ( ≤ 8cm) à chapeau gras comme beurré surtout au centre, mamelonné, brun rougeâtre, plus clair en séchant. Lames blanches, échancrées, serrées. Odeur nulle.

collybia butyracea 19.jpg


Pied en massue, strié, mou, brun rougeâtre, fortement feutré à la base. Odeur faible, saveur douce. Très commun sous feuillus et conifères. Non comestible.

collybia butyracea2.jpg

On distingue la var. ou f. asema, plus grêle, de coloration gris livide. Mais il est trés difficile d'apprécier la différence avec l'espèce type, à cause du caractère fortement hygrophane de son chapeau.

collybia butyracea var.asema.jpg

-Rhodocollybia distorta (Collybie tordue)
Chapeau charnu ( ≤ 8cm), un peu gras, mamelonné, brun roux presque immuable. Lames blanches puis tachées de roux, serrées, se colorant de rose orangé au sulfate de fer.

collybia distorta.jpg


Pied crème taché de brun, strié torsadé. Odeur faible, agréable, saveur douce. En groupe sous conifères de montagne. Peu commun. Non comestible.

collybia distorta2.jpg

-Rhodocollybia maculata (Collybie maculée)
C
hapeau charnu ( ≤ 12cm), plutôt sec, blanc  puis taché de brun rouille. Lames concolores, très serrées, denticulées.

collybia maculata3.jpg


Pied concolore, coriace,strié, pointu, et parfois radicant. Odeur nulle, un peu amère. En groupe sous feuillus et conifères. Commun. Non comestible.

collybia maculata 16.jpg

Genre Hymenopellis

Le genre Hymenopellis est représenté par 2 espèces collyboïdes caractérisées par un pied radicant, des lames espacées et de grandes spores.
-Hymenopellis radicata ( = Xerula radicata = Oudmansiella radicata) (Collybie radicante) 
Chapeau visqueux, veiné, beige. Lames blanches, espacées, à arêtes brunâtres parfois. Pied blanc, coriace, enflé à la base, se prolongeant par une longue racine se cassant facilement. Sous feuillus, sur bois enfoui. Commun. Non comestible. Spores grandes, rondes, lisses, ( ≃ 15x10µm)

xerula radicata 14.jpg
oudemansiella radicata 15.jpg

-Hymenopellis xeruloides ( = Xerula xeruloides = Oudmansiella xeruloides) (Collybie méditerranéenne), espèce des dunes, parmi les oyats.


En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.