Les mycènes sont en général de petits champignons grêles, voire minuscules, à pied long et fragile, mais aussi à silhouette plus trapue poussant en touffe ou en groupe. On en compte plus d'une centaine d'espèces.
Spores lisses, ovales. Sporée blanche.
Suivant les espèces, on les trouve au sol ou sur bois, sur feuilles ou aiguilles. Toutes les mycènes européennes sont saprophytes
Aucune espèce n'est consommable , certaines sont toxiques.
La détermination des espèces est parfois trés difficile sans le recours au microscope.
Division basée sur les caractères morphologiques du genre Mycena :
1. Espèces graciles, visqueuses à plus ou moins lubrifiées : groupe " epipterygia "
2. Espèces graciles exsudant un liquide blanc ou coloré à la cassure : groupe " galopus "
3. Espèces petites à odeur forte : groupe " alcalina "
4. Espèces petites ou moyennes à arête des lames colorée : groupe " aurantiomarginata "
5. Espèces moyennes à odeur de rave : groupe " pura "
6. Espèces plus trapues sur bois  : groupe " galericulata "

Autres genres : Hemimycena, Delicatula

1. Espèces graciles, visqueuses à plus ou moins lubrifiées : groupe "epipterygia"

Principales espèces :
Mycena acicula (Mycène aiguille), Mycena aetites (Mycène gris-brun), Mycena amicta (Mycène iris), Mycena epipterygia (Mycène des fougères),  Mycena flavoalba (Mycène jaune pâle), Mycena pseudopicta (Mycène pseudopicta), Mycena stylobates (Mycène à socle), Mycena vulgaris (Mycène vulgaire), 
 Mycena zephirus ( Mycène zéphyr), Hemimycena lactea (Mycène blanc de lait), ...

Mycena acicula (Mycène aiguille)
Chapeau lubrifié, trés petit (0,2-0,7 cm), strié, orange à jaune orangé au bord. Lames blanc jaunâtre. Pied jaune pâle, trés fragile.  Odeur nulle. 
Sur débrit de bois de feuillus. Peu commun. Non comestible.

mycena adonis.jpg

Mycena pseudopicta (Mycène  peu colorée)
Chapeau (0,5-2 cm) lubrifié, brun-gris à brun ochracé. Lames arquées, trés décurrentes et espacées, blanches à crème grisâtre. Pied subconcolore. Odeur subnulle. Ne pas confondre avec Mycena aetites  (espèce suivante) fréquentant les même milieux mais qui a des lames ascendantes. Dans les prés. Peu commun. Non comestible.

mycena pseudopicta 14.jpg

Mycena aetites (Mycène gris-brun)
Chapeau (0,5-2 cm) sec ou lubrifié à l'état humide, hygrophane, brun-gris à brun ochracé puis plus clair en séchant. Lames ascendantes, adnées, peu serrées, blanches à  grisâtres. Pied gris. Odeur subnulle. Ne pas confondre avec Mycena pseudopicta  (espèce précédente) fréquentant les même milieux mais qui a des lames décurrentes. Dans les prés. Commun. Non comestible.

mycena aetites3.jpg

Mycena vulgaris (Mycène vulgaire)
Chapeau (0,5-2 cm) strié, visqueux recouvert d'une pellicule gélatineuse séparable, brun gris. Lames arquées, décurentes et espacées à arêtes gélatineuses séparables. Pied visqueux, subconcolore. Odeur faible. En groupe important sur les aiguilles et débris de conifères. Commun. Non comestible.

mycena vulgaris.jpg

Mycena clavicularis est identique et pousse dans les mêmes milieux mais son chapeau ne possède pas de pellicule gélatineuse.

Mycena amicta (Mycène iris)
Chapeau (0,5-2 cm) strié, visqueux recouvert d'une pellicule gélatineuse séparable, gris brun ou bleuté. Lames adnées, pâles. Pied long, radicant, gris, recouvert de poils blancs, vert bleuâtre à la base

mycena amicta 16.jpg


Vue sur le pied velouté et le bord du chapeau souvent teinté de bleu pastel au bord. Odeur faible. En petit groupe sur les débris de conifères. Fréquent. Non comestible.

mycena amicta 18.jpg

Mycena epipterygia (Mycène des fougères)
 Chapeau (1-2 cm) brun grisâtre à bord crénelé, recouvert d'une pellicule visqueuse facilement séparable. Lames blanches à arêtes gélifiées. Pied visqueux, jaune. Odeur faible. En petit groupe dans la mousse des conifères. Commun. Non comestible.

mycena epipterygia 18.jpg


Vue sur la pellicule visqueuse séparable du chapeau.
Il existe de nombreuses variétés trés proches, séparées par la couleur du chapeau ou des caractères microscopiques différents.

mycena epipterygia 181.jpg

Mycena epipterygia var. viscosa (Mycène des fougères)
Cette variété de la Mycène des fougères se tache de brun rouille. Odeur faible. En petit groupe serrés sur bois de conifères. Peu commun. Non comestible. Il existe de nombreuses variétés.

mycena epiptherygia var. viscosa.jpg

Mycena flavoalba ( = Atheniella flavoalba 2012) (Mycène jaune pâle)
Chapeau (0,5-2 cm) jaune pâle à bord plus pâle, sec. Lames blanches. Pied blanc jaunâtre pâle. Odeur nulle. En petit groupe dans la mousse des pelouses. Peu commun. Non comestible.

mycena flavoalba 09.jpg

Mycena zephirus ( Mycène zéphyr) 
Chapeau (1-4 cm) blanchâtre ou crème, se teintant de lilas rosâtre d'abord au centre puis envahissant toute la surface par plaques brun vineux, marge striée. 

mycena zephirus 2.jpg


Lames adnées, assez espacées, blanchâtres puis tachées de brun vineux. Pied clair puis taché de brun vineux. Odeur faible.
En  groupe nombreux sous conifères, Commun. Non comestible.

mycena zephirus 18.jpg

Mycena stylobates (Mycène à socle)
Espèce très petite (0,5-1 cm) à chapeau blanc grisâtre, recouvert d'une pellicule gélatineuse séparable, à excroissances épineuses isolées visibles à la loupe. Lames blanches, fines. Pied grêle, long reposant sur un disque basal. 

mycena stylobates.jpg


Odeur nulle. Sur débrits végétaux, feuilles ou aiguilles. Peu commun. Non comestible.
Vue sur la base du pied ou on observe la présence d'un large disque strié, greffé sur une aiguille de sapin.

mycena stylobates pied.jpg

- Hemimycena lactea (Mycène blanc de lait)
Espèce trés petite (0,5-1,5 cm) entièrement blanche, mate. Lames espacées. Pied poudré. à chapeau blanc. odeur nulle. En groupe de nombreux individus sérrés, sur aiguilles de conifères.

hemimycena lactea 2.jpg


Vue sur la base du pied hérisssé de poils blancs. Commun. Non comestible.
De nombreuses espèces blanches du genre  Hemimycena existent, il est difficile de les distinguer, l'habitat est important et peut aider.

hemimycena lactea 19.jpg

2. Espèces graciles exsudant un liquide blanc ou coloré à la cassure : groupe " galopus "

Principales espèces :
Mycena crocata (Mycène safran) , Mycena galopus (Mycène à lait blanc) , Mycena haematopus (Mycène à pied rouge), 

Mycena crocata (Mycène safran)
Chapeau (1-2 cm) brun grisâtre palissant avec l'âge, souvent taché de orangé vif.  Lames blanches. Pied long, fin, brun orangé, à base fortement hirsute. 

mycena crocata.jpg


La Mycène safran est trés facile à reconnaître par son lait orangé vif à la cassure et son habitat sous hêtres. Peu commun. Non comestible.

mycèna crocata 10.jpg

 - Mycena haematopus (Mycène à lait rouge)
Chapeau (1-3 cm) brun rougeâtre à beige rosé, pruineux à marge dentelée. Lames blanc rosâtre. Pied concolore au chapeau, pruineux, Chair exsudant à la blessure un lait brun-rouge. Odeur faible.

mycena haematopus 18.jpg


En touffe, nombreux ou pas, sur bois de feuillus (hêtres). Peu commun. Non comestible.

mycena haematopus2.jpg

Peu rappeler Mycena sanguinolenta, mais celle-ci est plus petite, pousse au sol et jamais en touffe.

 - Mycena galopus (Mycène à lait blanc)
Chapeau (1-2 cm) conique, mat, blanchâtre ou gris-brun à centre plus fonçé. Lames blanc grisâtre. Pied concolore, exsudant à la cassure un lait blanc, peu abondant.  Odeur faible ou de rave. Dans les mousses en forêt. Commun. Non comestible.

Photo Hervé Cochard

mycena galopus.jpg

3. Espèces petites à odeur forte : groupe " alcalina "

Principales espèces :
Mycena arcangeliana (Mycène olivâtre), Mycena metata (Mycène conique), Mycena renati (Mycène à pied jaune), Mycena stipata (Mycène cespiteuse), ...

Mycena arcangeliana (Mycène olivâtre)
Chapeau (1-3 cm) brun olivâtre ou blanc jaunâtre. Lames blanches à jaunâtre pâle. Pied subconcolore, lisse mais poilu en bas.  Odeur de rave puis d’iode en séchant.

mycena arcangeliana 18.jpg


Sur bois pourri de feuillus. Peu commun. Non comestible.
- Ci dessous, photo de Mycena arcangeliana à chapeau blanc

mycena arcangeliana f alba 16.jpg

Mycena stipata ( = Mycena alcalina)  (Mycène cespiteuse)
Chapeau (1-3 cm) brun sombre à bord blanchâtre crénelé. Lames adnées, grisâtres à arêtes blanchâtres. Pied concolore au chapeau, recouvert à la base d'un duvet blanc.

mycena stipata 17.jpg


Odeur forte d'eau de javel. En touffe serrée sur bois de conifères. Commun, précoce. Non comestible.

mycena stipata 151.jpg

On distingue Mycena leptocephala semblable mais qui pousse en troupe au sol sous conifères et Mycena silvae-nigrae (Mycène de la forêt noire) identique, mais espèce printanière à basides bisporiques.

Mycena metata (Mycène conique)
Chapeau (1-3 cm) conique, brunâtre à rosâtre, pâle au bord, pruineux. Lames gris rose pâle. Pied concolore au chapeau.

mycena metata 19.jpg


Odeur faible puis d'iodoforme en séchant. Pousse en nombre important sur les aiguilles de pins (ici, Pin noir d'Autriche en plaine).

mycena metata 2.jpg

Mycena renati (Mycène à pied jaune)
Chapeau (1-2 cm) campanulé, mamelonné à marge débordante. brun rosé, un peu vineux parfois, palissant à partir du bord. Pied entiérement jaune vif, brun jaunâtre en bas.

mycena renatii18.jpg


 Lames blanches, fines, espacées.
Odeur d'eau de javel. Sur bois pourri de feuillus (hêtres). Peu commun. Non comestible.

mycena renati3.jpg

4. Espèces petites ou moyennes à arête des lames colorée : groupe " aurantiomarginata "

Principales espèces :
Mycena auriantomarginata (Mycène à arête orangée), Mycena olivaceomarginata (Mycène à arête olive), Mycena rosella ( Mycène rosâtre ),
 ...

Mycena auriantomarginata (Mycène à arête orangée)
Chapeau (0,5-2 cm) conique, strié, brun jaune olivâtre à bord plus orangé. Lames orangées à bordure orange vif. Pied subconcolore au chapeau. Odeur nulle. Dans les aiguilles de conifères. Peu commun. Non comestible.

mycena aurantiomarginata 2.jpg

Mycena olivaceomarginata (Mycène à arête olive)
Chapeau (0,5-2 cm) conique, strié, brun olivâtre à bord plus claire. Lames blanchâtres à bordure jaune olivâtre. Pied subconcolore au chapeau. Odeur nulle. Dans les prés. Peu commun. Non comestible.

mycena olivaceomarginata.jpg

Mycena rosella ( Mycène rosâtre).
Chapeau (0,5-1,5 cm) conique, longuement strié, rose à centre plus sombre. Lames roses à bordure rougeâtre. Pied subconcolore au chapeau. Odeur nulle. 

mycena rosella-01.jpg


En groupe important dans les aiguilles de conifères, surtout épicéas. Commun. Non comestible.

mycena rosella 151.jpg

5. Espèces moyennes à odeur de rave : groupe " pura "

Principales espèces :
 Mycena pura (Mycène pure), Mycena rosea (Mycène rose), Mycena pelianthina (Mycène gris-violet),...

La Mycène pure (2-5 cm) est une espèce à odeur de rave trés commune dans les bois de conifères ou de feuillus. De nombreuses formes sont nommées du fait de la grande variété de couleurs du chapeau.
Espèce
toxique qu'il ne faut pas confondre avec le Laccaire améthyste (Laccaria amethystina) réputé comestible; voir tableau de comparaison plus bas.

- Mycena pura (Mycène pure)

mycena pura f. typica.jpg

- Mycena pura f. lutea (Mycène pure)

mycena pura f. lutea.jpg

- Mycena pura f. ianthina (Mycène pure).

mycena pura f. ianthina 16.jpg

- Mycena pura  (Mycène pure) de toutes les couleurs

mycena pura f. multicolor.jpg

Tableau comparatif :
- Mycena pura
 s.l. (Mycène pure)

Chapeau lisse, violet, bleu (suivant les formes), strié
Lames serrées, pâles
Pied concolore au chapeau
Odeur forte de rave
Habitat, forêt de conifères et de feuillus
Toxique

mycena pura 17.jpg


- Laccaria amethystina (Laccaire améthyste, Mousseron des bois)
Chapeau velouté, violet au début puis palissant, hygrophane, non strié
Lames espacées, violacées
Pied violet 
Odeur nulle
Habitat, forêt de conifères et de feuillus
Comestible

laccaria amethystina 162.jpg

- Mycena rosea (Mycène rose)
Chapeau (2-7 cm) plat, mamelonné, rose à marge striée. Lames rose pâle à arêtes non colorées. Pied  rosâtre, plus clair que le chapeau. Odeur de rave. Sous feuillus (hêtres) et conifères. Commun. Toxique

mycena rosea 14.jpg

- Mycena pelianthina (Mycène à lames bordées)
Chapeau (2-5 cm) plat, mamelonné, gris violacé à marge striée. Lames concolores à arêtes violacées sombres. Pied concolore au chapeau. Odeur de rave. Sous feuillus (hêtres). Peu commun. Toxique.

mycena peliantina 18.jpg

6. Espèces plus trapues sur bois  : groupe " galericulata "

Principales espèces :
Mycena galericulata (Mycène en casque), Mycena inclinata (Mycène inclinée) , Mycena maculata (Mycène tachetée), Mycena polygramma (Mycène à pied strié), ...

 - Mycena galericulata ( Mycène en casque)
Chapeau (1-6 cm)  gris beige plus ou moins clair, ridulé, mamelonné à marge sriée. Lames blanches à reflets roses avec l'âge, fortement interveinées à partir de la base. Pied plus fonçé, surtout en bas, rigide.

mycena galericulata.jpg


Odeur un peu farineuse. En touffes sur souches de feuillus et de conifères. Commun. Non comestible. 
Vue sur les lames interveinées.

mycena galericulata 19.jpg

Mycena inclinata ( Mycène inclinée)
Chapeau (1-4 cm)  brun palissant en gris beige, à marge dentelée. Lames blanches à grisâtres, ne se tachant pas. Pied typique par sa couleur, blanc en haut puis jaune orangé et enfin roux en bas. Odeur dite de cire de bougie, parfois d'huile rance. En touffe dense sur les souches de feuillus. Commun. Non comestible.

mycena inclinata 14.jpg

Mycena maculata (Mycène tachetée)
Chapeau (1-4 cm) brun fonçé à brun rougeâtre, palissant, plus ou moins taché de brun rouge avec l’âge. Lames blanches, se tachant de brun rougeâtre. Pied subconcolore au chapeau. Odeur nulle. En touffe peu serrée sur les souches de feuillus ou de conifères. Peu Commun. Non comestible.

mycena maculata.jpg

Mycena polygramma (Mycène à pied strié)
Chapeau (2-5 cm) conique puis plat, mamelonné, pruineux, brun grisâtre, longuement strié à marge pâle. Lames blanchâtres. Pied concolore au chapeau, strié (mais parfois peu visible).

mycena polygramma 18.jpg


Odeur faible. Sur bois pourri de feuillus, en touffe ou isolé. Peu commun. Non comestible. Vue sur le pied strié longitudinalement

mycena polygramma3.jpg

_____________________________________________________________________________________________________
Pour en savoir plus sur les mycènes, voir la page perso de Hervé Cochard  (Directeur de Recherche INRAE/Université Clermont-Auvergne) : Mycenae Arvernenses 

_____________________________________________________________________________________________________
Mycena renati 
Quelet (1886) - Mycène à pied jaune -

mycena renatii2.jpg

Mycena polygramma  (Bulliard) Gray (1821) - Mycène à pied strié-

mycena polygramma 185.jpg