La dendrologie est la science consacrée à l'étude des arbres et autres plantes lignieuses.

L'Ailante
Le Cormier
L'Oranger des Osages.

L'Orme lisse
L'Olivier de Bohême
 à venir : ​​​Le Faux-Pistachier, l'Alisier torminal, le Grisard, le Cytise des alpes, l'Erable negundo, Le baguenaudier, ...


Marqueterie naturelle

marqueterie.jpg

C’est lors d’une balade découverte de novembre 2005, près du château de Chadieu 63, que les participants ont pu découvrir cette magnifique marqueterie naturelle sur un tronc de peuplier noir dépourvu de son écorce.
Vu la perplexité et le manque d’explication du phénomène par les personnes présentes, la question a été posée sur un forum nature : voici quelques réponses
      « il semble que ces délimitations en ligne foncées ou noires soient  des "frontières" entre l'action de divers mycéliums. Le bois  à l'intérieur des zones prend des colorations différentes et une consistance variable suivant le champignon en cause et  l'état d'avancement de la pourriture. Les zones claires, un peu plus tendres = champignon consommateur de lignine (reste la cellulose claire). La  partie plus foncée = champignon qui consomme plus de cellulose (reste la  lignine brune). »
      « On trouve aussi ce phénomène sur les hêtres. Je connais  un artisan  qui fait des objets avec. Les marbrures et les  lignes font un très joli rendu une fois  poli. »
        « S'il est vrai que c'est spectaculaire  sous les écorces des Populus et Salix entre autres, on retrouve ces délimitations au coeur des troncs chez le hêtre en particulier. »
 
Enfin un merci plus particulier à     
MARC-ANDRE SELOSSE  Professeur des Universités .Université de Montpellier II qui écrit :
« C'est un phénomène très général, on trouve aussi de telles lignes  entre lichens et crustacés, mais aussi chez de nombreux basidiomycètes. En effet, ce sont des « frontières », où s'accumulent des hyphes mortes,  dont les parois sont imprégnées de mélanine (un polymère noir, rigide, imperméable au passage ; chacun garde son eau sans partager). 
Elles se développent entre espèces différentes (sauf quand  l'une envahit totalement le territoire de l'autre !) ou entre  individus de même espèce, mais génétiquement différents. »
 
 Voir sur cette vidéo, un des cours de terrain filmé, sur l’écologie des champignons : certains d’entre vous seront intéressés à le visionner, (c’est long, mais au moins ça fait le tour de la question !)

​​​​​​​Maurice.


En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.