les mélanoleucas  ressemblent à des tricholomes ou des collybies, avec un pied généralement long, un peu évasé en bas.
Chapeau brun ou blanc crème, mamelonné. Lames serrées, blanches à crème. Spores amyloïdes, verruqueuses. Odeur souvent forte, saveur douce. Non comestibles.
Hormis quelques espèces bien typées, le Genre Melanoleuca reste difficile à étudier sans le recours au microscope.

Principales espèces :
Melanoleuca grammopodia (Mélanoleuca à pied strié), Melanoleuca cognata (Mélanoleuca reconnaissable), Melanoleuca kuehneri (Mélanoleuca de Kuhner), Melanoleuca melaleuca (Mélanoleuca noir et blanc), Melanoleuca polioleuca (Mélanoleuca à chair brune), Mélanoleuca subalpina (Mélanoleuca subalpin).

-Melanoleuca grammopodia (Mélanoleuca à pied strié)
Grande espèce à chapeau brun plus ou moins foncé (→ 15cm).
Lieux rudéralisés, taillis, parcs. Peu commun. Non comestible.

melanoleuca grammopodia 18.jpg

-Melanoleuca cognata (Mélanoleuca reconnaissable)
Espèce plus petite (→10cm), printanière, en bordure de bois de conifères. Lames à reflets orangés. Peu commun. Non comestible.

melanoleuca cognata2.jpg

-Melanoleuca melaleuca (Mélanoleuca noir et blanc)
Chapeau brun noir contrastant avec les lames blanches au début puis crèmes. Chair claire. Bois de conifères. Rare. Non comestible.

melanoleuca melaleuca.jpg

-Melanoleuca polioleuca (Mélanoleuca à chair brune)
Espèce voisine à la précédente mais chair brun fonçé dans le pied. Dans les taillis de feuillus. Peu commun. Non comestible.

melanoleuca polioleuca 17.jpg

-Melanoleuca kuehneri ( = Melanoleuca exscissa) (Mélanoleuca de Kuhner)
Petite espèce peu commune des pelouses à chapeau gris, pruineux. Odeur nulle. Rare. Non comestible. Voir Lepista panaeola pour comparaison.

melanoleuca kuehneri.jpg

-Mélanoleuca subalpina (Mélanoleuca subalpin)
Chapeau blanc, lisse puis craquelé, ochracé au centre. Lames échancrées. Odeur agréable. Trouvé une fois dans les Alpes. Non comestible.
Dans les pelouses alpines, on trouve plusieurs espèces de mélanoleucas blancs difficiles à différencier sur le terrain (peut-être par l'odeur), le microscope est indispensable.

melanoleuca subalpina.jpg