Les coprins sont faciles à reconnaître par le fait que la chair, peu charnue, devient plus ou moins rapidement déliquescente en un liquide brillant noir d'encre ; déterminer l'espèce est souvent plus difficile sans le recours au microscope. Chapeau gris à brun, nu ou recouvert de plaques adhérentes ou de mèches fugaces, ou grossièrement à finement farineux. Lames libres, blanches puis noires, déliquescentes à maturité. Sporée noire. Pied blanc, cylindrique avec un anneau ou pas, se détachant facilement du chapeau. Odeur nulle sauf exception.
Tous les coprins sont saprophytes ( bois, paille, excréments). Une seule espèce comestible (le Coprin chevelu), quelques espèces toxiques (le Coprin noir d'encre et ses espèces voisines).
Aujourd'hui, la classification phylogénétique divise les coprins en 4 genres : Coprinopsis (~ 60 espèces), Coprinellus (~ 30 espèces), Parasola (~ 10 espèces) et Coprinus ne comprenant que les espèces du groupe " comatus "(Coprin chevelu)

Principales espèces de coprins :
- Coprinus comatus (Coprin chevelu), ...
- Coprinopsis atramentaria (Coprin noir d'encre), Coprinopsis cinerea (Coprin cendré), Coprinopsis lagopus (Coprin pied-de-lièvre),    Coprinopsis nivea (Coprin blanc de neige), Coprinopsis picacea (Coprin pie), Coprinopsis romagnesiana (Coprin squamuleux), ...
- Coprinellus bisporus (Coprin bisporé), Coprinellus disseminatus (Coprin disséminé), Coprinellus domesticus (Coprin domestique),  Coprinellus micaceus (Coprin micacé)...
- Parasola plicatilis (Coprin parasol), ...


Genre voisin : Psathyrella
__________________________________________________________

- Coprinus comatus (Coprin chevelu) 
Chapeau cylindrique (jusqu'à 7 cm de long) s'ouvrant tardivement en forme de cloche, blanc, à sommet ochracé, hirsute, recouvert de mèches retroussées. avant de se liquéfier. lames serrées, blanches, rosisssantes, puis noires déliquescentes.

coprinus comatus 31.jpg



Pied blanc, long, creux avec un anneau oblique. Odeur faible. En groupe, parfois important, sur terre nue, grasse, bord de routes, parcs. Commun. Comestible à l'état jeune. voir Recette.

coprinus comatus vieux.jpg

- Coprinopsis atramentaria (Coprin noir d'encre)
Chapeau ovoïde, charnu (2-7 cm) gris argenté, presque lisse à aspect givré. Lames serrées, blanches, grisonantes puis noires, déliquescentes. Pied blanc à zone annulaire basse. Odeur faible. En touffe serrée, dans les parcs près des souches, taillis, bois clairs.

coprinus atramentarius4.jpg


Commun. Toxique, pouvant provoquer des malaises cardiaques s'il est consommé avc une forte dose d'alcool, (effet antabuse).
On distingue l'espèce voisine Coprinopsis acuminata à chapeau mamelonné (ci-dessous).

coprinus atramentosus 15.jpg

- Coprinopsis romagnesiana (Coprin squamuleux)
Chapeau ovoïde, mamelonné, charnu (2-7 cm) blanchâtre à nombreuses squames brunes . Lames serrées, blanches, rosissantes puis noires. Chair peu déliquescente.

coprinus romagnesianus.jpg


Pied blanc à zone annulaire basse recouverte de squames brunes. Odeur faible. En touffe serré, dans les parcs et les chemins. Peu commun. Non comestible.

coprinus romagnesiana 2.jpg

- Coprinopsis picacea (Coprin pie),
Espèce trés facile à déterminer ; chapeau (4-8 cm), ovoïde puis en cloche, brun puis noir, recouvert entièrement de plaques ou de flocons blancs, fugaces. Lames blanches,  puis noires, déliquescentes.

coprinus picaceus 16.jpg


Pied blanc, floconneux. Odeur forte, désagréable. En groupe ou isolé dans les bois et taillis de feuillus, les parcs et les chemins. Commun. Non comestible.

coprinus picaceus 18.jpg
coprinus picaceus3.jpg

-  Coprinopsis lagopus (Coprin pied-de-lièvre)
Chapeau (1-4 cm), cylindrique, recouvert entièrement d'un voile laineux blanc, hirsute, disparaissant partiellemnt avec l'âge, laissant apparaitre des couleurs grises brunâtres à gris fonçé.

coprinus lagopus jeune 16.jpg


Individus agés.

coprinopsis lagopus 16.jpg


Lames blanches puis noires, trés déliquescentes. Pied blanc, floconneux. Odeur nulle. Dans les forêts sur divers débrits de bois, en milieu ombragé et humide. Peu commun. Non comestible.

coprinopsis lagopus 162.jpg

Coprinopsis lagopus var. vacillans  à pied fin et long, finissant par se recourber.

coprinus lagopus.jpg

-  Coprinopsis cinerea (Coprin cendré)
Chapeau (1-4 cm), cylindrique puis conique, recouvert entièrement d'un voile laineux blanc, hirsute, disparaissant partiellemnt avec l'âge, laissant apparaitre des couleurs grises.

coprinopsis cinereus 18.jpg


Cette espèce fait penser à la  précédente mais posséde un pied radicant avec une longue racine et pousse sur tas de fumier. Odeur nulle. Commun. Non comestible.

cinereus3.jpg


On distingue l'espèce voisine Coprinopsis macrocephala à pied non radicant et spores plus grandes. Sur fumier.

-  Coprinopsis nivea (Coprin blanc de neige)
Chapeau (1-5 cm) recouvert d'un voile farineux blanc, détersile. Lames blanches vite déliquescentes.

coprinus niveus.jpg


Pied blanc, farineux au début puis nu. Odeur nulle. Commun sur bouse de vache. Non comestible.

coprinus niveus 16.jpg

-  Coprinopsis melanthina 2015 (Psathyrelle gris lilas)
Cette espèce, passée en 2015 dans le genre Coprinopsis ne fait pas du tout penser à un coprin, ni à une psathyrelle d'ailleurs, mais d'emblée à un Tricholome terreux. La sporée n'est pas blanche, ni noire, ni brun noir mais brun moyen plus clair que les autres espèces de psathyrelles. Voir description page des psathyrelles.

psathyrella melanthina2.jpg

_____________________________



-  Coprinellus disseminatus (Coprin disséminé)
Chapeau (1-2 cm) beige grisâtre à centre brun ocre, strié jusqu'au centre et crénelé au bord. lames blanches puis noires, non déliquescentes. Pied blanc duveteux. Odeur nulle.

coprinus desseminatus10.jpg


En groupe de trés nombreux individus serrés, au sol sur racines enterrées ou au pied des souches de feuillus. Assez commun. Non comestible.

coprinus disseminatus 14.jpg

-  Coprinellus bisporus (Coprin bisporé)
Chapeau (1-3 cm), cylindrique, ovoïde, puis conique, sans mèches laineuses, mais recouvert de nombreux poils hyalins visibles à la loupe, beige clair au début puis gris à centre ocre brun. Lames blanches puis noires à basides bisporiques. 

coprinellus bisporus 18.jpg



Pied blanc poilu. Odeur nulle. Printannier. Commun sur fumier ou paille pourrie. Non comestible.
Ici, en compagnie de Peziza vesiculosa sur fumier pailleux au printemps.

coprinus bisporus 08.jpg

On distingue l'espèce voisine Coprinopsis ephemerus (Coprin éphémère) à basides tétrasporiques. Sur fumier.

- Coprinellus domesticus (Coprin domestique)
Chapeau (1-4 cm) ochracé, couvert de floccons blancs à sommets roux. Lames blanches puis noires, déliquescentes. 
Pied blanc, duveteux, épaissi à la base, parfois attaché à un feutrage épais, roux (ozonium).

coprinus domesticus11.jpg


Au pied des souches de feuillus, mais aussi dans les habitations. Odeur nulle. Peu commun. Non comestible.
Ozonium important rouillé vif, dans une cave avec apparition de carpophores.

coprinus domesticus2.jpg

- Coprinellus micaceus (Coprin micacé)
Chapeau (1-4 cm) ochracé, brun fauve, plus clair au bord, couvert de paillettes blanches fugaces. Lames blanches puis noires, déliquescentes. 

coprinus micaceus 16.jpg


 Pied blanc, pubescent. Odeur nulle. Trés commun. Non comestible. Pousse isolé ou en touffe abondante au sol sur bois enterré.

coprinus micaceus10.jpg

___________________________

- Parasola plicatilis ( Coprin parasol)
Chapeau (0,5-3 cm) cylindrique puis plat, nu, gris, trés cannelé jusqu'au disque central roux. Peu déliquescent. Lames blanches, grises puis noires, libres et trés écartées du pied (pseudocollarium). Pied blanc, trés fragile.

parasola plicatilis 16.jpg


Odeur nulle. Au sol dans les bois clairs, par petits groupes ou isolés. Commun. Non comestible.

parasola plicatilis.jpg