Les grandes lépiotes ( jusqu'à 30cm de diamètre) se differencient des petites lépiotes par la taille bien sûr, mais aussi par un anneau coulissant. Le pied peut être chiné ou pas, la chair peut rougir fortement au grattage, ou pas.

On divise aujourd'hui les grandes lépiotes en deux Genres :
Nouveau classement chez les grandes lépiotes :
1. Espèces non rougissante et pied fortement ou peu chiné : Genre Macrolepiota
Macrolepiota excoriata (Lépiote excoriée), Macrolepiota fuliginosa (Lépiote fuligineuse), Macrolepiota mastoidea (Lépiote mamelonnée), Macrolepiota procera (Coulemelle), Macrolepiota konradii (Lépiote étoilée), ...

Macrolepiota procera (Coulemelle, Lépiote élévée, Chevalier bagué, Baguette-de-tambour)
   Si le chapeau de la Coulemelle est au début ovoïde, en forme de baguette de tambour, il devient plat, plus ou moins mammeloné et peut atteindre un diamètre de 30 cm. Cellui çi est recouvert de grosses squames concentriques, parfois laineuses. Le pied, creux, est chiné et orné d'un anneau double et coulissant. Odeur fongique agréable jeune. Commune dans les prairies ou en bordures de bois, feuillus et conifères.
Comestible, voir recette.

- Macrolepiota fuliginosa (Lépiote fuligineuse)
Espèce voisine de Macrolepiota rhacodes, mais squames plus sombres, voir noires. Pied peu chiné, sombre, rosissant au toucher, chinures peu visibles. 
Odeur fongique agréable jeune. 

macrolepiota fuliginosa.jpg


Commune dans les prairies ou bords de bois, feuillus et conifères. Comestible.

macrolepiota fuliginosa 2

- Macrolepiota excoriata (Lépiote excoriée)
Chapeau ( 4 à 10 cm) conique puis plat, de coloration beige claire, recouvert de mèches radiales puis à excoriations plus prononcées vers l'exterieur.
Pied lisse, orné d' un anneau membraneux et un bulbe à la base.
Odeur faible. On la trouve dans les prairies en compagnie du Rosé-des-prés, les clairières, en bordures de bois. Comestible. 

Macrolepiota excoriata peu chiné

macrolepiota excoriata 18.jpg

Macrolepiota excoriata, 

macrolepiota excoriata.jpg

- Macrolepiota excoriata, vue sur l'anneau mince, coulissant et pied bulbeux.

macrolepiota excoriata 185.jpg

- Macrolepiota excoriata  jeune

macrolepiota excoriata 184.jpg

- Macrolepiota mastoidea  (Lépiote mamelonnée)
[Photo mystère N°2]

Cette espèce ressemble à la Coulemelle, mais s'en distingue par une allure plus grêle et un pied finement chiné ou ponctué de légères zébrures brunes.
Le chapeau possède un mamelon bien prononcé et de nombreuses squames fines, brunes sur fond blanc.
Odeur fongique agréable jeune. Commune dans les prairies ou en bordures de bois, feuillus et conifères. Comestible.

macrolepiota mastoidea.jpg

 
Chapeau trés mamelonné à squames brunes sur fond blanc à crème.
(syn : Lepiota gracilenta, Lepiota rickenii)

macrolepiota mastoidea3.jpg

- Macrolepiota konradii (Lépiote étoilée)

la Lépiote étoilée ne serait qu'une variété de la Lépiote mamelonnée, mais à grosses squames peu nombreuses sur le chapeau, excoriation en étoile. Comestible.

macrolepiota konradii.jpg


Grosses squames peu nombreuses sur le chapeau, excoriation en étoile.

macrolepiota konradii.jpg

 2. Espèces rougissantes et pied lisse : Genre Chlorophyllum 
Chlorophyllum rhacodes ( ex Macrolepiota rhacodes) (Lépiote déguenillée), Chlorophyllum brunneum ( ex Macrolepiota venenata) (Lépiote des jardins), ...
=> Chlorophyllum rhacodes
- Pied élargie à la base mais non marginé. 
- anneau double complexe.
- sous conifères ou en lisières de bois.
=> Chlorophyllum brunneum 
- Pied fortement bulbeux nettement marginé.
- anneau simple, brun dessous.
- en groupe sur terre riche (jardins,...)

 - Chlorophyllum rhacodes ( lépiote déguenillée)
Chapeau (de 5 à 15 cm), recouvert de grosses squames brun fonçé, retroussées, sauf au centre.
Lames fines et serrées, blanches à crème, rosissant au toucher.
Anneau double, complexe et coulissant, 
Pied lisse, bulbeux à la base, blanc puis brunissant, voire noir, virant au rouge orangé vif au grattage .
Odeur faible. Commune partout. Comestible, mais à éviter en raison de la confusion possible avec la Lépiote des jardins, toxique. 

macrolepiota rhacodes.jpg
macrolepiota rhacodes 20 2.jpg
macrolepiota rhacodes3.jpg
macrolepiota rhacodes anneau.jpg

 - Chlorophyllum brunneum ( Lépiote des jardins) 
Espèce trapue à chapeau ( ø 5 à 15cm), recouvert de grosses plaques écailleuses brunnes sur fond beige. parfois disposées en étoile. 

Lames fines et serrées, blanches à crème, rosissant au toucher.
Pied lisse, bulbeux marginé à la base, blanc puis brunissant, voire noir, virant au rouge orangé vif au grattage . Anneau simple.
Odeur faible. Peu Commune . Préfère les terrains riches des jardins, Compost. Toxique.

macrolepiota venenata 14.jpg
macrolepiota venenata.jpg
macrolepiota venenata 20.jpg

Macrolepiota procera (Coulemelle) à gauche  et Chlorophyllum rhacodes (Lépiote déguenillée) à droite

macrolepiota procera rhacodes