L'Agaric jaunissant est trés facile à reconnaître si on y prête attention lors de la ceuillette.
Souvent les ramasseurs de Rosé-des-prés sont trompés par la ressemblance des deux espèces, mais attention l'Agaric jaunissant est toxique
-Chapeau blanc, globuleux, tronqué, couvert de fines squamules plus ou moins brunes.
-Chair blanche, jaunissant fortement en grattant la cuticule - Lames roses pâles puis brun noirâtre.
-Pied blanc, bulbeux,jaunissant fortement au grattage, surtout à la base. Anneau persistant.
-Odeur désagréable d'iodoforme, de phénol ou d'encre à la ceuillette, se révélant fortement à la cuisson et qui devrait alerter le consommateur de champignons.
-Poussant dans les prés et les jardins, en groupe serrés formant souvent de grands cercles.
Espèce toxique provoquant des vomissements ou des troubles gastro-intestinaux sévères.
il esxiste plusieures espèces voisines à odeur d'encre et jaunissement vif.

Agaricus xanthodermus (Agaric jaunissant)

agaricus xanthoderma.jpg
[ Photo mystère N° 57 ]
agaricus xanthodermus 18.jpg


Agaricus xanthodermus var. griseus possède un chapeau gris parfois trés sombre. Toxique.

agaricus xanthoderma2.jpg


Agaricus moelleri ( = Ag. praeclaresquamosus) (Agaricus pintade) appartient au même groupe que l'Agaric jaunissant avec un jaunissement et une odeur d'iodoforme intenses. Chapeau pouvant atteindre 15 cm, plat, recouvert de trés nombreuses et fines squames sombres. Anneau ample mais fugace. Pied fin, à peine enflé à la base. Toxique.

agaricus moelleri.jpg

Agaricus phaeolepidotus (Agaric à écailles sombres)  appartient au même groupe que l'Agaric jaunissant mais la chair vire faiblement au jaune pâle. 

agaricus phaeolepidotus 20.jpg

Pied épais à la base muni d'un gros anneau membraneux, en roue dentée dessous. Odeur d'iodoforme faible à forte. Toxique.
[ Photo mystère N° 20 ]

agaricus phaeolepidotus anneau.jpg